Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 21:35

A l’heure ou les Etats Unis sont à l’honneur avec l’élection de Barack Obama , j’ai choisi de parler de la plus américaine des plantes de mon jardin : le Phytolacca americana. Elle est de plus un symbole de liberté. Ses baies noires sont en effet utilisées depuis des temps anciens pour fabriquer de l’encre. C’est avec cette encre que la Déclaration d’Indépendance fut signée le 4 juillet 1776 donnant ainsi au peuple américain sa liberté. Les américains la désignent sous le nom de « Red ink plant ».  En dehors de son utilisation comme teinture ou colorant, le Phytolacca est utilisé dans l’industrie pharmaceutique. Il était déjà utilisé comme anti-inflammatoire par les premiers colons américains dès le début du XVIIè siècle et dans des temps beaucoup plus anciens par  les chinois (Dynasty Han –206 avant J.C).

Le nom « Phytolacca » viendrait du grec « phyton » qui signifie « plante » et de l’Hindi « lakh » qui désigne la teinture produite par un insecte,  le Kerria Lacca, dont la couleur est semblable à celle du Phytollaca.

Le Phytolacca americana est une plante dont les baies sont très attractives ( de la même couleur que celles du cassis)  mais très toxiques. Il faut le savoir et surveiller de près les jeunes enfants qui jouent à proximité.

La plante est arrivée toute seule dans mon jardin. C’est une plante gélive qui repart du pied après l’hiver si la plante est dans un endroit protégé du froid. Bien installée, elle peut atteindre 3m de hauteur. Il faut savoir que cette plante est inscrite sur la liste des plantes invasives et il est en fait préférable de ne pas l'introduire dans son jardin.

(Bibliographie pour l’historique : Encyclopedia of Herbs and their uses – RHS / Revue « The Garden » RHS – Novembre 07)
( A noter que cet article a été corrigé pour prendre en compte le fait que la plante est inscrite sur la liste des plantes invasives. Cela a ouvert un débat que je vous invite à retrouver dans la catégorie "biodiversité").

 

Summary :

As the election of Barack Obama is the news of the week,  I have chosen an American plant from the garden : Phytolacca americana. It could be a symbol of freedom as its black berries used to be an ingredient to make ink. This ink was used to sign the American Declaration of Independance in 1776. Phytolacca makes good dye and medicine too. It was already used as an anti-inflammatory by the American Pilgrims at the beginning of the XVIIth century. The origins of the name « Phytolacca » are the Greek « phyton » meaning « plant » and the Hindi « lakh » which is a dye.

The berries of Phytolacca are attractive but very poisonous. They are a danger for children in the garden. The plant is also on the list of invasive plants so it is better not to have it in our gardens.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fred 13/01/2009 21:46

Cette espèce est très répandue sur le territoire national. On la rencontre dans au moins 44 départements de métropole.
Comme son nom l'indique, le raisin d'Amérique est originaire d'Amérique et plus précisément des USA et du Canada (Ontario, Québec).
Elle est dite "invasive", non pas pour une question de nature de sol mais parce qu'elle n'a rien a faire ici. Elle n'a pas de place dans nos écosystèmes et peut les mettre en péril :
- en prenant la place d'une autre espèce,
- en détruisant d'autres espèces,
- en provoquant des maladies imprévues ou inconnues
...etc
Certaines plantes comme la jussie (jolie en aquarium) ou les tanaris étouffent les biotopes, d'autres on des pollens très allergènes... etc
L'histoire de son introduction est France reste floue, mais il semble que le raisin d'Amérique soit arrivé en France par le port de Bordeaux pour se déplacer vers le Languedoc. Ces deux régions sont des régions vinicoles et on extrayait des baies du raisin d'Amérique une teinture qui servait à colorer le vin. Cette teinture a servi également à teindre des tissus et le papier. C'est sans doute là l'origine d'un de ses noms vernaculaires : "teinturier".
Mais on connais maintenant certaines vertues toxiques de la plante (des moutons et des chevaux sont morts après absorption).
Il faut être vigilant. On appelle le principe de précaution.

FB écologue-naturaliste

claude lasnier 14/01/2009 21:53


Merci beaucoup de votre commentaire qui fait débat. Ma réponse étant plutôt longue, et trouvant le sujet passionnant, j'ai décidé de publier ce "débat" sous forme d'un article (catégorie
"biodiversité").


brouard 11/01/2009 18:47

Attention : cette plante est justement considérée comme invasive, au même titre que les baccharis et budlélias.
Certes jolies dans les jardins elles sont ensuite disséminées dans une nature où elles n'ont rien à faire !

claude lasnier 13/01/2009 21:22


Je prépare justement un article sur les plantes invasives du jardin. Ce n'est pas parce que le buddleja et le phytolacca sont invasifs dans certaines régions qu'ils le sont partout. Cela dépend du
type de sol et du climat et cela devrait être précisé sur les listes. Dans le sud de Londres le rhododendron est une peste invasive que l'on essaie d'éliminer. Dans mon jardin au sol argileux un
rhododendron n'a aucune chance de survivre et de se propager! Par contre la potentille qui est une espèce locale est pire que tout et impossible à contrôler.


phyto 15/11/2008 21:11

Jolie photo. Chaque année, je présente la plante aux enfants pour les mettre en garde.
Bonne soirée

DanielleDMD 15/11/2008 18:38

C'est presque une RV Salicairien ! Chez nous aussi elle est arrivée par hasard. Certains pépiniéristes la vende !!!

Kriss Nature 13/11/2008 14:42

La plante est arrivée toute seule dans mon jardin et se ressème où bon lui plaît mais elle est facile à contrôler heureusement car elle n’est pas invasive ------> Ben si elle est invasive, à cause des oiseaux qui se chargent de semer les graines un peu partout... On retrouve cette plante jusqu'au milieu des forêts où elle pousse à la place des espèces locales.

claude lasnier 13/11/2008 19:42


Je la qualifie de non invasive car il m'arrive d'en retrouver un semis spontané ailleurs dans le jardin mais c'est rare. Elle n'envahit pas, ne colonise pas. Elle gèle et disparait,  sauf pour
un pied qui est particulièrement protégé du gel car abrité par un mur dans mon jardin. Elle est peut-être invasive ailleurs et sous d'autres climats mais pas chez moi. Je n'ai que l'expérience de
mon jardin et ce sont mes observations sur le terrain que je consigne dans ce blog.


Annick 13/11/2008 00:33

Quel heureux hasard! Un membre de La Salicaire m'a donné un petit plan mais j'avais égaré le nom . Voilà qui est fait!!! Plus besoin de rechercher! Actuellement elle mesure environ 1m50. Merci Claude pour son nom et son histoire.
Amitiés
Asphodèle

Lady Isa 12/11/2008 09:08

Un billet encore excellemment à propos et bien tourné ! Et qui me permet de découvrir cette belle américaine. Ces baies sont absolument splendides ! Les oiseaux, eux, les picorent ???

renée Boy 11/11/2008 22:09

Je trouve cette plante superbe... et très graphique!
Justement une amie m'en as donné un plant la semaine dernière....maintenant que je sais quelle est le symbole de la liberté, me l'a fera aimer davantage...
Bonne nuit Claude

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...
  • Arrière-saison.
    Les derniers beaux jours au jardin, les dernières récoltes. Quelques rayons de soleil encore illuminent les dahlias. L'air est encore doux mais la fraîcheur des petits matins surprend. Ces premiers frimas nous rappellent que l'automne est bien là. Il...

Catégories