Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 12:20


Photo ci-contre:       Les choux des jardins de Villandry sont -ils aussi bons que beaux?

 

Les médias ne tarissent pas d’éloges sur les bienfaits du chou et il suffit de taper « chou » sur internet pour trouver une liste impressionnante de maladies pour lesquelles manger du chou est un remède. Oui mais... encore faut-il que votre chou soit exempt de tout adjuvant nuisible pour la santé car si je renforce par le chou mes défenses immunitaires et que je m’empoisonne par la même occasion, le remède peut s’avérer pire que le mal. Si j’aborde ce problème à propos du chou, c’est que moi même, bien avant d’avoir un jardin, j’ai succombé autrefois aux charmes du chou sans me douter qu’un si beau et si simple légume était en fait l’un des plus difficiles à cultiver et que sa beauté pouvait cacher des vices. Plus un chou est beau, plus il est suspect. Et pourquoi donc ?

La réponse se trouve dans mes questions : pourquoi, depuis plus de 10 ans que je cultive mon jardin est-ce le seul légume que je n’ai jamais réussi à faire pousser de façon naturelle ? Pourquoi, ayant tenté chaque année avec acharnement de faire pousser toutes les variétés possibles de choux n’ai-je jamais obtenu les beaux choux dont je rêve et que je vois par ailleurs dans la plupart des jardins ? Pourquoi, même en ramassant les chenilles à la main, me suis-je toujours retrouvée avec des chous en dentelles ? Parce que je suis une jardinière nulle !

Peut-être aussi tout simplement parce que je n'utilse aucun produit et que dans un environnement naturel où la biodiversité est préservée, il est impossible d’empêcher les piérides de pondre leurs centaines d’oeufs et impensable d’en interdire l’accès aux punaises, suceuses de sève. La pièride du chou est partout, surtout dans un jardin ouvert sur la campagne!


Que faire
 ? Aller cultiver mes choux en ville ?  Les sites de jardinage bio préconisent l’emploi de roténone (substance d’origine naturelle que l’on pulvérise sur les choux). Je vous avoue l’avoir essayé en désespoir de cause mais l’avoir regretté aussitôt. Pour obtenir une véritable efficacité il faudrait passer son temps le nez au ras des choux et ne pas lâcher le pulvérisateur. De plus, si l’on a la curiosité de se documenter sur la roténone, on ne peut qu’être sceptique sur son absence de nocivité. Certains la soupçonnent d’entraîner des maladies graves comme la maladie de Parkinson. Dans ce domaine, je préfère appliquer le principe de précaution et penser qu’il y a toujours une part de vérité dans un mensonge. Et de toute façon, ce produit, même s’il est d’origine végétale et même s’il est autorisé en agriculture bio, est nocif pour tous les insectes et animaux qui entrent à son contact, vers de terre, coccinelles, abeilles, etc...

L’autre traitement préconisé est la pulvérisation de « bacillus thuringiensis » qui empêcherait les chenilles de se nourrir. Alors là, je pose encore d’autres questions : qu’arrive t-il aux oiseaux qui mangent ces chenilles et absorbent eux aussi ce produit ? Les insectes utiles sont-ils épargnés ? Existe t-il un produit miracle qui puisse être parfaitement sélectif, viser le nuisible et rien que lui, et s’évaporer dans la nature sans laisser de trace ?

Si vous connaissez la réponse, elle m’intéresse. Et si vous parvenez à avoir de beaux choux sans insecticides, soyez généreux et donnez moi votre secret !

 

P.S :  Je ne renonce quand même pas à cultiver des choux totalement bio car je suis têtue. J’essaie de trouver une astuce pour les faire pousser à l’abri des prédateurs. Pourquoi pas des cloches à choux en grillage fin ? Expérimentation en projet !

 

Summary : this article is about how to grow cabbage without any pesticides. I just wonder if this is possible as I have been trying to do so for 10 years without any satisfying results. I am also very skeptical about the innocuousness of Rotenone, a pest killer which is allowed in bio agriculture. How can it kill some insects specifically without having any impact on the others ? Is it safe for us ? I have read that safety is not guaranteed.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jardiner "bio"
commenter cet article

commentaires

florence 07/04/2010 20:15


J'ai justement travailler cet été dans une exploitation bio qui produisait du chou en Suède et cela donnait de très bon résultats sans insecticides. Après je ne saurais vous expliquer le
secret!
En revanche peut être que vous pourriez m'en donner un! Je travaille sur un rapport de stage (qui concerne le chou naturellement) et je voulais savoir pourquoi cultiver du chou? J'ai lu votre
article et vous avez l'air d'y tenir particulièrement mais pourquoi?Quels sont vos motivations et les bénefices qu'il y à en cultiver? En vous remerciant!
Cordialement, Florence


claude lasnier 08/04/2010 08:23



C'est très simple. Le chou est un légume beau et bon. Le potager du jardin n'est pas seulement un garde manger. L'esthétique, la beauté des légumes fait aussi partie du plaisir. Un peu comme un
bon plat, bien présenté, dans une belle assiette. Imaginez les parterres de Villandry sans les choux. Il y en a de toutes formes, pommés, frisés et de toutes couleurs (choux d'ornement). A
Villandry d'ailleurs, ils doivent être traités et l'environnement aseptisé. Je n'ai pas vu un seul papillon dans les jardins de Villandry! Mon idéal de potager: celui où on se lèche les babines
en ramassant les légumes. Allier le plaisir du goût, de l'odeur et le plaisir des yeux. Je mets aussi des fleurs dans le potager et des aromatiques. Pour les choux, je persiste mais c'est
laborieux. Les attaques d'insectes de toutes sortes sont les plus fortes et je ne veux utiliser aucun insecticide même ceux agréés par l'agriculture bio qui ont aussi leur part de nocivité. Rien
n'égale la saveur du chou à condition qu'il n'ait absorbé aucune autre odeur. Cultiver ainsi ses légumes c'est retrouver le vrai goût des choses. On s'habitue à tout, aux choux traités comme à
l'eau du robinet chlorée. On finit par oublier qu'il existe autre chose. Pour le lait c'est pareil. J'ai mangé une fois des choux fleurs à la croque sel à un apéritif chez des amis qui sentaient
tellement le pesticide que j'en ai eu la nausée. J'étais manifestement la seule dans l'assemblée à m'en rendre compte.



Denis 21/06/2009 13:53

Bonjour Claude

As-tu essayé les frondes de fougères disposées par dessus les choux, c'est réputé éloigner les piérides

marie-christine 12/02/2009 10:05

LOL :d Super ton "Rousso", Bien trouve... Oui!... il y a toujour qelque chose qui va pas... lol Preque parfait... lol

Je vais faire une anquette sur les choux du Lot, chez mes voisins... on sait jamais... lol
Une recette miracle... A bientot avec de bonnes nouvelles... :) salut Marie.

Lady Isa 12/02/2009 08:17

Moi j'ai tenté le choux pour la 1ere fois cette année et j'ai fait choux blanc ;-) ... mais je pense avoir une partie de l'explication: je les ai délaissés après les avoir plantés (c'était l'été et les vacances) et ils ont manqué d'eau au départ et ont vraiment peiné à s'installer.

Sinon j'ai aussi rencontré le problème avec les piérides... que je n'ai pas combattus suffisamment tôt ! Pour les contrer, j'ai fait avec les moyens du bord et j'ai installé un filet que j'avais sous la main (voir ce billet: http://jardinementvotre.canalblog.com/archives/2008/10/30/11086111.html#comments ). Et bien, après, je peux te dire que je n'ai eu aucune trace de piéride et de chenille à déplorer... la barrière physique, à défaut d'être esthétique, a très bien fonctionné ! Mais évidemment il aurait mieux valu que je l'installe dès la plantation.

Sinon, comme autre parade, il y a peut-être aussi moyen de trouver une association avec une autre légume ou une autre plante ???

Florent 11/02/2009 16:59

j'ai visité ce site avec un grand intérêt, c'est une mine d'informations. J'y reviendrai car il me faudra du temps pour tout explorer !!!

Anne Marie 11/02/2009 15:37

je ne cultive pas de choux et je ne peux pas t'aider, mais je suis perplexe en lisant ton article ! alors certains produits conseillés en AB serait malgré tout nocifs ! alors à qui se fier, et sommes nous condamnés à laisser les choux de coté ?...

claude lasnier 11/02/2009 20:09


Effectivement c'est un légume dont je me passe. La roténone semble t-il résiste à l'eau mais se dégrade aux rayons solaires. Sauf que dans un chou pommé, le coeur ne voit pas beaucoup le soleil. Il
faudrait donc ouvrir son chou et laisser les feuilles à la lumière quelque temps. Je ne suis pas chimiste et je fais donc mes déductions personnelles à partir des informations que j'ai lues sur ce
produit. Sur internet il est heureusement facile de se renseigner mais encore faut-il trouver des informations fiables.


phyto 10/02/2009 21:13

J'avoue être étonnée à la lecture de ton article car mon père, qui refusait systématiquement de traiter ses cultures, avait de beaux choux rouges.
Mais il n'en mettait pas tous les ans, et il n'y en avait pas dans les proches alentours. Est-ce que le piérides et autres bestioles n'avaient pas le temps de trouver l'adresse ? Je ne saurais te dire.
Je te souhaite une belle réussite avec ton filet de protection. Tu nous diras si tu en es contente.
Bonne soirée

claude lasnier 11/02/2009 20:12


J'ai peut-être trouvé une autre solution pour mes choux (rajout à la fin de mon article)! Pour les choux de ton père, il avait peut-être une astuce que tu ne connais pas. Je pense que
l'environnement est déterminant et que si j'avais moins de plantes attirant les insectes autour, ce serait plus facile.


Kristin 10/02/2009 18:44

difficile de t'aider alors que je n'ai pas de potager ...peut-être faut-il accepter des feuilles un peu grignotées pour manger du chou?(sauf si il ne reste vraiment plus de feuilles bien sûr!!)

claude lasnier 11/02/2009 20:14


J'ai fait un petit ajout rigolo à la fin de mon article. Merci de ta visite. Bien sûr j'accepte de manger des feuilles grignotées, c'est ce que je fais!


marie-christine 10/02/2009 14:30

Salut Claude et salut a tous and all...
trop rigolot... au fure et a mesure que je lisais ton article sur nos beaux choux... je me suis dis la meme chose, une barriere physique, pour empecher les autres gourmands du choux de le devorer avant toi... une cloche faite du grillage metale a tamis fin... assez grand, que la pieride ne puisse passer son ovipository au traver et sur ton choux... mais si elle pondais sur le grillage penses tu que les minis chenilles passerraient au travers des trous???... ou du grillage plastic ultra fin???... Bref nous avons penser la meme chose lol...

Bonne chance avec vos choux, car le choux vert, mes dames, et mesieurs est aussi recommande pour maigrir et perdre nos exces de graisses... ces derniers font ditons des miracles... si non toxiques bien sure... lol

Bisous a toutes et a vos choux... Marie.

claude lasnier 11/02/2009 20:16


Merci beaucoup Marie pour tes commentaires. J'ai rajouté un clin d'oeil à la fin de mon article, pour rire un peu.


Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories