Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 12:08

-         « Pourriez vous me renseigner ? Voilà, j’ai des vilaines bestioles qui mangent mes roses et sentent mauvais. Je voudrais savoir ce que c’est et comment m’en débarrasser »

-         « Je peux difficilement identifier cet insecte sans le voir mais j’ai ici toute une gamme de produits à pulvériser qui vous permettront de les éliminer. Je vous suggère.... »

 

Ces bribes de dialogue entendues dans une jardinerie sont édifiantes et stupéfiantes.

Ces « vilaines bestioles » sont d’inoffensives et très communes cétoines dorées – Cetonia aurata – qui, effectivement se nourrissent des pétales des fleurs. Elles affectionnent les Pivoines et les Roses dont elles mangent le coeur mais aussi le Thalictrum flavum (photo ci-dessus) dont les fleurs généreuses, parfumées et duveteuses forment un écrin parfait pour cet insecte de toute beauté. Ses élytres d’un vert métallique en font un bijou qui orne les fleurs. C’est ainsi que mon oeil de jardinière les voit. Elles ne causent que très peu de dégâts au jardin et ne piquent pas. Seules quelques fleurs peuvent être un peu abîmées. De plus, comme les abeilles et les bourdons, elles participent à la pollinisation et sont donc des auxiliaires très utiles au jardin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lady+Isa 03/06/2009 14:31

Oui, conversation édifiante... espérons que ce type de comportement devienne de + en + rare !

La Feuille 01/06/2009 14:24

L'insecte qui apparait sur la photo est bien un cétoine doré, insecte magnifique, ne causant aucun ou pratiquement aucun dégât sur les fleurs. Il a par contre un cousin, plus petit, de couleur vert de gris, sans aucun reflets dorés magnifiques, qui, lui, est un redoutable prédateur. Il s'agit du cétoine velu (j'ai oublié le nom scientifique). Nous en avons été envahis trois années de suite dans notre jardin de l'isère. il semble que son terroir d'origine soit plus méridional et qu'il ait profité de la vague de chaleur des dernières années pour migrer et se reproduire en quantité importante. Le cétoine velu apparait d'abord sur les fleurs de pissenlit : il a une prédilection pour le jaune et pour les couleurs claires. il passe ensuite sur les lupins, les digitales, les gueules de loup, les pavots, les delphiniums... et cause énormément de dégât dans le coeur de la fleur qui fâne et qui tombe. Sur les lupins en particulier c'est un véritable carnage. Nous avons essayé différents moyens de lutte : la première année nous avons commencé par la cueillette, comme pour les doriphores ; des centaines d'insectes à chaque fois et un résultat très mitigé. la deuxième année nous avons recouru au pyrèthre en traitement, mais cette solution n'étant pas spécialisée du tout, tue d'autres insectes utiles : à éviter ; un voisin nous a finalement suggéré d'utiliser des cuvettes plastiques de couleur vive, avec de l'eau dedans et une feuille de sopalin blanc au fond. Le cétoine velu n'est pas très malin et se précipite sur l'énorme fleur dans laquelle il se noit. Peu d'autres insectes sont capturés par ce système... Cette année nous n'en avons pratiquement vu aucun et les lupins et les digitales sont magnifiques. Fin de cycle ? Les prochaines années nous le diront... Il est dommage que les vendeurs en jardinerie ne soient pas plus compétents et donnent n'importe quoi à n'importe qui. Ça change un peu notamment dans la chaine "Botanic" dont les vendeurs donnent de bons conseils. Il arrive aussi que le tort soit du côté du client. J'ai vu un jour une personne prendre, pour traiter ses pommiers, un produit dont même le responsable du rayon déconseillait l'usage. Une fois la personne partie, le vendeur a commenté à mi-voix en disant qu'il ne mangerait les pommes en question en aucun cas !

Sarah Maitland Parks 29/05/2009 12:30

C'est la premiere fois que j'ai vu un insecte comme ca. Merci.

DanielleDMD 27/05/2009 22:32

Ton Thalictrum est magnifique. Ici rarement de cetoine. Te voiton dimanche ?

Anne+Marie 26/05/2009 13:00

bien d'accord avec toi, et je suis contente de les voir pondre dans mon compost, puisque leur rejetons aident à la décomposition des matières !

Roselyne 25/05/2009 11:43

Je n'en vois que trop rarement dan mon jardin, je ne savais même pas qu'elles se nourrissaient au passage de quelques petits bourgeons. J'aime beaucoup leur couleur verte métallisée, il serait très dommage de les exterminer ces pauvres bêtes.Le pigamon est superbe, j'attends la floraison du mien.

Renee+Boy 25/05/2009 09:30

Superbe insecte... je trouve qu'il n'y en a pas assez (*) on dirait une émeraude dorée posée au coeur des roses... Magnifique!

Carton rouge a ce marchant de produits à pulvériser... pour nous empoisonner!
Bises et bonne journée Claude

titi 24/05/2009 22:48

par contre je ne connais pas cette fleur que tu as photographiée

titi 24/05/2009 22:47

par contre je ne connais pas cette fleur que tu as photographiée

Kristin 24/05/2009 18:53

j'y fais aussi très attention à ces mlerveilleux cétoines et j'attends de les voir avec impatience...belle ta photo de ce bijou vivant!

fidber 24/05/2009 16:49

C'est aussi mon avis et je me félicite de leur abondante présence cette année !

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...
  • Arrière-saison.
    Les derniers beaux jours au jardin, les dernières récoltes. Quelques rayons de soleil encore illuminent les dahlias. L'air est encore doux mais la fraîcheur des petits matins surprend. Ces premiers frimas nous rappellent que l'automne est bien là. Il...

Catégories