Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 16:25

 DSC00352.jpg

 

Au jardin, rien ne se perd, tout se transforme. Le bois de la taille des arbres est un matériau précieux pour un jardinier soucieux de préserver son environnement. Rien ne doit se perdre, tout peut être recyclé.

 Quelques belles journées en janvier ont permis de commencer la taille des arbres, arbustes et le nettoyage des rosiers. Le plus gros travail n’est pas la taille elle-même mais le ramassage des branchages et leur broyage. Les branches les plus grosses sont coupées à la tronçonneuse pour le bois de chauffage; du petit bois est aussi mis de côté pour la cheminée et le barbecue. Les branches rectilignes serviront de tuteurs à tomates, les plus souples feront des arceaux ou des supports pour les dahlias. Ce qui est trop petit et biscornu sera broyé pour le paillis sous les arbustes. Le jardinier du village allait porter à la déchetterie de longues tiges souples de peuplier. Elles seront  idéales pour réaliser quelques bordures tressées et je rends service en les récupérant.

Il faut savoir qu’ici, les entreprises de jardinage payent pour pouvoir déposer leurs déchets végétaux à la déchetterie.

Les meilleurs bois pour le tressage sont le châtaignier et l’osier. Dans mon coin du Tarn et Garonne ces deux essences sont malheureusement assez rares. Mes bordures seront sans doute moins solides mais le matériau ne m’a rien coûté. Mes bordures précédentes étaient en châtaignier et n’ont tenu que trois ans. Celles-ci ne feront peut-être qu’une saison ou deux. Une bordure de 6m m’a demandé 3 heures de travail. Le plus long n’est pas le tressage mais  le transport des tiges et leur sélection.

Pour un meilleur résultat, planter un bâton en place tous les 40 cm et tresser sur place en plaçant deux tiges à chaque rang. Le tressage en place évite l’usage de clous ou de fil de fer et demande moins de travail. Lorsque la bordure vieillit et se détériore, aucun clou ne risque de se retrouver sous les roues du tracteur tondeuse ou dans le pied du jardinier !

 

Les bordures en branches tressées était déjà utilisées au Moyen-Age pour structurer les jardins de simples. En fait, il semble que l’on donne abusivement aujourd’hui le nom de plessis à ces structures. Aucun de mes dictionnaires et encyclopédies ne lui donne ce sens. Par contre, en Normandie où le plessage était pratiqué, le « plessis » désignait un terrain enclos d’une haie plessée, c’est à dire dans laquelle les branches extérieures étaient ramenées vers le milieu et entrelacées de façon à obtenir une clôture impénétrable pour le bétail.

 

Une autre solution pour des bordures solides et esthétiques: la terre cuite. J’ai récupéré ici des bordures anciennes en terre cuite. Elles sont grossières et irrégulières mais c’est ce qui fait leur charme.

 

DSC00363.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Astuces de jardinier
commenter cet article

commentaires

Easycloture 25/04/2017 10:58

Le gros point positif aussi des bordures en bois tressé, c'est l'esthétique ! Vous en parlez peu mais ça me paraît suffisamment important pour être mentionné : c'est vraiment très joli !

citron vert 15/03/2011 20:13


bravo , j'ai aussi l'intention de faire des la bordure tressée mais pour l'instant je ne sais où récupérer les branches. il y a une magnifique haie en plessis au musée du parc naturel régional de
Brotonne et des boucles de Seine c'est à notre dame de Bliquetuit 76490 (Haute Normandie)
La haie est tressée au fur et à mesure un vrai travail d'artiste.


loli31 24/02/2011 22:52


bonsoir,
il beau ton plessis, j'en avais fait un haut de 20cm il n'a tenu que 2ans les branches de troënes juste coupées étaient bien souples.
Je vois devant tes bordure en briques une allée en foraines j'en ai mis aussi au jardin mais hélas ça glisse.
bravo pour ton site


Kristin 09/02/2011 15:50


une réussite ta bordure en plessis!!! et elle va si bien avec le tressage derrière. Une glycine en arbre?


Marie-Claude 09/02/2011 06:23


Du beau travail, je suis épatée !
J'adore les plessis !
Et en plus une belle récupération de bordure en terre cuite, ce que je cherche !
Mais j'habite trop loin de ta région...
Bonne journée jardinière
MC


sophie 03/02/2011 21:34


Tu as raison. D'après mes petites recherches personnelles, plessis vient plessé, proche plier, et désigne les pieds de haies pliés pour former un écran impénétrable aux bestiaux.
J'admire ton travail!!!! L'an dernier j'avais fais un peu la même chose, en plus aéré pour tuteurer les pois. J'ai trouvé que n'était pas évident du tout d trouver des canes souples de la bonne
longueur.


c.ost 03/02/2011 17:30


Toujours d'excellentes idées!


made by iSa 03/02/2011 09:46


Holala... tu me fais envie... je voudrais me faire des bordures tressées pour le potager... mais je n'ai pas trop le matériel sous la main ! Bref, peut-etre qu'une opportunité comme la tienne se
présentera... je suis à l'affût... ou alors je ferai le plein lors d'une virée dans le Berry... mais bon, pas très pratique de faire voyager tout cela.
Tes bordures anciennes sont aussi très chouettes... bien plus chouettes que certaines bordures "parfaites" du commerce !


Marie-Christine 31/01/2011 11:47


Un tres beau travail Claude, et du plus bel effet, Je suis bien impatiente que le printemps reviennes. Quand le prochains marchers de fleures?... Salut a tous, Bien le bonjour a Roger et a toi,
bises Marie.


corinnette 30/01/2011 19:36


je trouve cela très interressant mais je n'ai ni les brindilles ni le temps mais je garde l'idée qui me plait bien
bonne soirée


Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...

Catégories