Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 19:04

DSC00959.jpg

 

La naissance d’une rose par hybridation naturelle est une grande récompense pour un jardinier.   Lorsque j’ai découvert cette rose en fleurs dans un recoin du jardin le 2 mai dernier, ma première réaction fut de chercher dans ma mémoire.  Avais-je acheté une rose ou participé à un échange de boutures de roses l’année précédente ?  J’étais presque certaine de n’avoir fait ni l’un ni l’autre.  Je n’aurais de toute façon jamais planté un rosier à cet endroit là, déjà bien encombré, et trop proche d’un rosier  ancien drageonnant,  bien installé depuis des années. La mémoire peut jouer des tours, certes, mais, comme la plupart des jardiniers, je note tout et je suis donc arrivée à la presque certitude que cette rose s’était invitée toute seule.

La rose n’est peut être pas nouvelle et est peut-être déjà répertoriée. Un croisement inédit serait inespéré et je n’ose y croire. Il est vrai que le jardin compte plus d’une centaine de rosiers dont la plupart sont anciens et que mes plates-bandes sont plutôt négligées et toujours nettoyées à la main. Donc, on ne sait jamais ! J’ai interrogé un rosiériste, Pierre Orard, pour savoir s’il y avait moyen d’en avoir la certitude. La réponse très aimable qu’il m’a adressée est la suivante :

« La protection juridique des nouvelles variétés de roses est un domaine finalement assez complexe. Je vais essayer d'être aussi synthétique que possible : il existe deux voies de protection.

1 – La protection par marque commerciale

Vous déposez une marque commerciale auprès de l'INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle), par exemple ‘Clarisselle’. Vous pourrez protéger votre variété nouvelle dès lors que quelqu'un la commercialisera sous la marque ‘Clarisselle’ sans votre accord. Par contre, vous ne pourrez pas empêcher quelqu'un de commercialiser la variété sous une autre marque.

2 – La protection par certificat d'obtention végétale :

Ce titre de protection intellectuelle offre une protection plus complète que la simple marque commerciale. Vous protégez la variété en tant que telle et non pas simplement son nom de vente. Vous pouvez donc contrôler complètement la multiplication et la diffusion de la variété, quelle que soit la marque utilisée.

Obtenir un COV est un peu plus compliqué car il faut soumettre la variété à des tests réalisés en Allemagne, tests qui prouvent que la variété est nouvelle et originale.

Vous aurez toutes les informations nécessaires sur le site de l'UPOV (Union pour la Protection des Obtentions Végétales) ».

Tout cela est un peu compliqué et, comme je ne recherche aucun intérêt commercial,  j’ai décidé  de baptiser ma rose ‘Clarisselle’, du nom de mon jardin. Le mystère demeure !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Flo 05/06/2016 09:44

J'ai une belle sultane achetée chez roses Loubert, les tiges sont couvertes de fines épines. Les fleurs épanouies mesurent 6-7 cm de diamètre, et éclaircissent avec le temps. Elles sont peu parfumées (il faut mettre le nez dans la fleur pour sentir le parfum), mais le matin, elles ont une odeur typique de rose (comme les galliques), plus une petite touche citronnée dans les fleurs les plus jeunes. Il fait 1m50 au bout d'un an, et les tiges, droites et vigoureuses (mais pas épaisses), ont franchement tendance à s'effondrer.

claude lasnier 10/06/2016 15:31

Donc cela confirme que ma rose ne peut pas être la Belle Sultane. Les tiges ne sont pas si hautes. Je viens d'avoir une nouvelle naissance de rose au jardin (voir mon dernier article) . Merci de votre échange.

annie h 08/02/2012 11:32

en tout cas je la trouve sublime

Marcel 30/01/2012 21:49

Voilà certainement une heureuse surprise comme tout jardinier aimerait avoir. En tout cas, elle est très belle et qu'elle existe ou pas, je pense que le bonheur est égal.
Je n'ai certainement pas besoin de te le dire "prends en soin" et parle nous de son développement.

jean-pierre 22/01/2012 17:25

Bonsoir,
Le penche également pour "la belle sultane",rosier gallique qui drageonne à foison et qui se faufile partout. Un instant j'ai penser qu'il pouvait sagir d'un rosier sauvage originaire du Caucase et
introduit en Europe en 1904 "rosa pendulina v.oxyodon" mais non, les pétales sont trop nombreux.Un rosier inéxistant dans un jardin peut, si les conditions sont propices, pousser on ne sait
comment,peut être un oiseau qui a décortiqué quelques cynorhodons d'un jardin des environs.
Bonne soirée

claude lasnier 22/01/2012 20:34



Bonsoir Jean Pierre et merci de vous interesser à mon rosier. J'aimerais bien que ce soit 'La Belle Sultane' mais comme je le disais à la réponse au commentaire précédent, mon rosier a les tiges
couvertes d'épines contrairement à 'La Belle Sultane'. Deux mêmes rosiers ne peuvent avoir une telle différence même si les fleurs se ressemblent. J'ai oublié de préciser que mes fleurs ne
sont pas très grandes, moins apparemment que celles de 'La Belle Sultane'. A suivre!



Martine 22/01/2012 11:30

Chère Claude, je ne voudrais pas vous enlever le plaisir de la découverte d'une nouvelle rose hybride, nous en avons nous même plusieurs dans notre jardin,mais votre rose semble bien être rosa
gallica "la belle sultane" appelée aussi violacea, très cavaleuse une fois installée et magnifique de coloris.
En tout cas merci pour vos articles toujours intéressants.

claude lasnier 22/01/2012 14:37



Merci Martine de votre aide. Je suis allée à la recherche de descriptifs de 'La Belle Sultane'. André Eve la décrit avec des tiges sans épines, ce qui n'est pas le cas de la mienne dont les tiges
frêles sont couvertes de petites épines. Il est certain qu'il s'agit d'une rose gallique, mais laquelle? Cela ne contredit pas le fait que cette rose est très probablement le fruit d'une
hybridation naturelle. Je n'ai pas acheté de rosiers depuis des années et en tout cas jamais 'La belle Sultane'. Encore merci et cela m'a donné le plaisir de voir votre site. Votre jardin a l'air
impressionant!



sylvie 20/01/2012 11:51

Un grand MERCI Claude pour ce fabuleux blog que tu fais partager.
C'est un trésor d'images et d'expériences, un vrai voyage.


Sylvie.

corinnette 20/01/2012 08:21

en tout cas elle est belle et possède une belle couleur

anne marie 19/01/2012 20:51

trés belle ! une réussite ! reste à savoir si elle est remontante.... ;o))

Christine 19/01/2012 19:40

Elle est magnifique, j'adore la couleur !

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories