Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 16:33
DSC05321.jpg

« Irritation de la bouche et du pharynx, hyper-salivation, vomissements, coliques, diarrhées, suffocation, vertiges. En cas d’empoisonnement létal : arrêt cardiaque après un collapsus ».

C’est ainsi que Fritz-Martin Engel décrivait en 1984 dans son livre « Plantes vénéneuses-vertus et dangers » les symptômes observés après l’absorption d’Hellebore.

 

L’Hellebore ou Ellebore (helleborus en latin) est une renonculaceae vivace originaire d’Europe et de l’ouest de l’Asie. Aujourd’hui largement utilisé dans les jardins pour ses qualités décoratives (fleurs lumineuses et joli feuillage), il est, on l’a compris,  à proscrire en herboristerie. La plupart des hellebores sont à fleurs blanches, roses, vertes ou presque noires. Helleborus niger ainsi appelé pour la couleur de ses racines a en fait des fleurs blanches, parfois teintées de rose. Il existe de nombreux hybrides mais la plante que l’on trouve à l’état sauvage dans nos régions est Helleborus foetidus, qui est ma préférée et que je suis tout simplement allée chercher dans les bois alentours.

Elle forme un groupe compact qui éclaire un coin du jardin en cette saison de grisaille et je l’apprécie donc tout particulièrement. Il ne faut cependant pas oublier sa grande toxicité et la prudence est de rigueur. Des intoxications peuvent se produire chez les animaux mais aussi chez les hommes qui chercheraient à l’utiliser pour ses propriétés médicinales ou la confondraient avec une autre plante. Lorsqu'on lit l’usage qui en était fait, avec indication de la posologie, dans ce petit dictionnaire ancien (texte ci-dessous), on ne peut que se réjouir de vivre à notre époque et apprécier les progrès faits dans la connaissance et l’utilisation des plantes depuis que l'homme existe.

Comme on pourra le lire ci-dessous, il était quand même recommandé de n’administrer de l’ellebore « qu’à des sujets robustes » et il était aussi spécifié qu’elle pouvait être dangereuse. Sage précaution. Je tremble à la pensée de ceux qui l’ont testée contre leurs parasites intestinaux,  troubles nerveux,  constipation ou pour provoquer un avortement. Il fallait à coup sûr avoir un grain de folie, chose que l'ellebore était justement censée guérir aussi.

 

montages-pour-blog.jpg

 

Recemment-mis-a-jour1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Plantes toxiques
commenter cet article

commentaires

Anonnyme 09/07/2017 14:51

ma kinésiologue m' a fait faire une préparation à base de fleur d'hellebore noir (macérat dilué de fleurs bio) et je vais bien!!:) merci !! maintenant d'après ce que je lis je ne suis pas très rassuré!! me prenait elle donc pour un zinzin???

olivier barraillé 25/04/2015 00:49

Je vous trouve bien peureux
moi j'ai d'autres références
entre 1930 et 1960 :253 parturientes frappées d'éclampsie ( fatale si on ne fait rien ) ont été guérie avec l'éllébore vert en intra veineux 4 seulement n'ont pu être sauvées oui vous avez bien lu en IV pas en infusion l'éllebore traite l'éclampsie car elle est un hypotenseur puissant et anticonvulsivant

sinon c'est en teinture que l'éllebore blanc était prescrit dans les années 60
elle n'est plus prescrite pas parce qu'elle tue mais tout simplement parce que le diplôme d'herboristerie
a disparu et que les préparateurs en pharmacie ne l'ont pas étudié mais l'héllebore ou veratre est à dose efficace bien moins toxique que votre chimiothérapie anticancéreuse par exemple
dans les années 80 le vétérinaire l'employait pour faire vomir les animaux de compagnie intoxiqués
tout est dans le dosage un savoir qui s'est perdu apparemment
un herboriste m'a dit que ,quand pour leur malheur ,les loups en ingèrent trop, ils vomissent certes mais finissent par en crever
Enfin l'héllébore tout comme la ciguë utilisées en emplatres comme analgésiques ( ciguë à 25 % dans l'emplatre du codex !!!! ) calment la douleur de l'ulcère variquex
Tout cela pour dire qu'il ne faut pas se faire avoir par une AMM accordé au médiator ou au vioxx ( des milliers de morts derrière ) et trembler pour une préparation salvatrice certes d'une plante toxique si elle est utilisée brute de décoffrage les vomissements du jardinier qui coupe les fleurs fanées de l'héllébore atteste de son efficacité mais reste sans danger incluse dans une pommade ou à raison de quelques gouttes de TM : moi je suis pris de violent vomissement dès la premiere huitre fraîche ingérée l'huitre serait -elle toxique ? non puisqu'en poudre je n'ai aucune intolérance il en est de même avec cette hélébore dangeureuse à l'état brute salvatrice en galénique
olivier Barraillé
naturopathe phytothérapeute

Vespale 24/02/2015 14:37

L'histoire des Enfants de la terre,de J M Auel, se situe dans la préhistoire et on y découvre plein d'utilisation de plantes aussi bien médicales,culinaires et aromatiques tout en étant un bon roman (j'ai commencer à le lire â 15 ans) il en existe 6 tomes

michel magro 14/04/2014 07:37

Dans mon jardin, les ellébores orientales,et corses se développent énormément, j'en ai planté 5 pieds il y a une vingtaine d'années, j'en ai maintenant des centaines. Pour éviter la dissémination j'ai décidé de couper les fleurs fanées pour la 3ème année consécutive. Cette année, chaleur et soleil, j'ai été saisi de violents vomissements avant d'avoir fini mon ouvrage sans autre symptômes, bien sûr uniquement par contact!

3 jours après aucun autre malaise, il ne s'agit donc pas de gastro, les autres personnes ayant partagé mon repas (sans s'occuper des ellébores) n'ont eu aucun malaise.
J'en conclus qu'il faut être vigilant avec ces p^lantes même si je les aime beaucoup!
Quelqu'un peut-il m'en dire quelque chose?

noviomagus.over-blog.com 17/03/2010 06:56


Il y a tant de plantes toxiques dans nos jardin !!!
Le joli muguet porte-bonheur est en réalité un terrible poison.
Bonne journée
MC


Lady Isa 08/03/2010 09:08


Il faut se méfier de bien des plantes... Belles d'un côté mais dangereuses de l'autre. On a quelquefois tendance à l'oublier... moi qui jardine en général sans gants, je me dis qu'un jour il va
m'arriver un pépin ! Je fais très attention entre autres avec les euphorbes, les digitales, ...
Sinon, je ne connaissais pas cette variété d'héllébores sauvage. Jamais vu par ici !


La Titi Rondelle 05/03/2010 21:23


Je trouve cette fleur magnifique, et doublement parcequ'elle fleurit en plein froid, mais j'ignorais son mauvais côté! Merci de cette intéressante leçon botanique. Amicalement, bon W.E


OST 04/03/2010 12:32


J'ignorais totalement ces informations!Très intéressant merci!Courage pour la tronçonneuse!


Anne Marie 03/03/2010 22:03


toxique bien sûr, mais si belle sous toutes ses formes...


Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories