Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

DSC02155.JPG A PROPOS : Créé par une autodidacte en la matière, ce jardin cherche à s'inspirer des jardins à l'anglaise  tout en s'adaptant aux conditions de terrain et de climat si différentes de celles que l'on trouve outre-Manche. 
Ce jardin est situé dans le Tarn et Garonne.
Il est privé mais s'ouvre parfois aux visites d'une association botanique locale " La Salicaire".
DSC02156-copie-1.JPGAu départ, un champ. Labouré, couvert de blés ou de tournesols selon les saisons et les années. C'était très beau. Mais il manquait les arbres, les fleurs, les insectes, les oiseaux, la variété de la flore et de la faune que l'on aime observer en se promenant. C'est à la suite de ce constat que ce jardin est né il y a plus de 10 ans.


LES OPTIONS PRISES AU DEPART

LE PAYSAGE "EMPRUNTE"
Il ne faut surtout pas cacher le paysage!  Au contraire, il faut créer des perspectives qui le mettent en valeur. Les Anglais, maîtres en matière d'insertion de leurs jardins dans le paysage nomment cette technique " the borrowed landscape". Je vous parlerai bientôt d'un jardin magnifique qui illustre tout à fait cette technique: le jardin de LEONARDSLEE près de Horsham (entre Londres et Brighton).

Ici,  les perspectives sont bien modestes mais les champs de blé et de tournesols tout autour forment un écrin plutôt agréable à la belle saison. On aperçoit aussi tout au loin des collines et le clocher d'une église. Il faut donc se contenter de ce qu'on a , le mettre en valeur et se rendre compte que la Nature domestiquée ou non a toujours quelque chose à nous offrir.



DSC02636.JPGDSC00660.JPG

PRIVILEGIER LA NATURE ET LE NATUREL

Créer un jardin sain, naturel et équilibré a été dès le départ l'objectif majeur. L'environnement agricole intensif était le handicap. Tous les champs aux alentours sont désherbés et traités. Le seul moyen de s'en protéger était de planter des haies et de laisser des zones en prairie tout autour du jardin. L'ensemble couvre un hectare et demi. Le jardin botanique n'en prend qu'une petite partie. Dix ans après les premières plantations, il semble que la partie est gagnée et qu'un réel biotope soit en place où espèces utiles et nuisibles sont en équilibre.

Partager cette page

Repost 0
Auteur:

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...
  • Arrière-saison.
    Les derniers beaux jours au jardin, les dernières récoltes. Quelques rayons de soleil encore illuminent les dahlias. L'air est encore doux mais la fraîcheur des petits matins surprend. Ces premiers frimas nous rappellent que l'automne est bien là. Il...
  • Empuse..
    Une larve d’Empuse est une drôle de bestiole. Au stade juvénile, l’Empusa pennata a des allures de diable, d’où son surnom de « diablotin ». Cet insecte de l’ordre des dictyoptères ressemble fort à la mante religieuse mais son oothèque ( sa boîte à œufs)...

Catégories