Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La science qui consiste à classer les êtres vivants et à leur donner un nom se nomme la taxonomie

Si l’on découvre une plante inconnue ou si l’on crée un hybride, on doit donner un nom qui obéit au Code International de Nomenclature.

Ce nom doit comporter au moins 2 parties.

1)      Le nom du genre (écrit avec une majuscule) qui désigne un groupe de plantes ayant des caractères communs (structure des fleurs, des fruits et autres organes) et qui peuvent se croiser.

2)      Le nom de l’espèce (écrit en italiques et sans majuscule) qui est peut faire référence à un élément descriptif ou à la personne ayant découvert et cultivé l’espèce.

3)      S’il s’agit d’une plante obtenue artificiellement par croisement, on doit indiquer le nom de la variété ou du cultivar ( avec une majuscule et entre guillemets)  qui indique de quel hybride (croisement) il s’agit.( Attention : si l'on sème un hybride, les plants obtenus ne seront pas fidèles à la plante mère et ne pourront donc pas porter le même nom de variété.)

 

Les noms de genre et espèce peuvent être d’origine latine ou grecque mais pas les noms de cultivars (depuis 1959). Pour la prononciation il n’y a pas de souci à se faire car les noms ne sont pas en pur latin mais plutôt latinisés et il n’y a aucune convention reconnue universellement pour leur prononciation.

 

Comment s’y reconnaître dans toutes ces dénominations d’origine latine ou grecque ?

Il faut déjà savoir que le nom d’une espèce peut faire référence :

-         à son pays d’origine ou à son habitat

-         au nom de son inventeur

-         à l’aspect de la plante ( forme, ressemblance, beauté, couleur)

 

Même si l’on n’a jamais fait de latin, les langues d’origine latine que nous pratiquons (français, anglais, espagnol...) peuvent nous aider à deviner le sens des mots par leur racine. Exemples : Rosa canina  (nous connaissons le sens de canin = relatif aux chiens)

                        ...........equisitiformis  (nous pensons à « équidé » « équestre » = relatif au cheval) + formis ( relatif à la forme)

                        Callicarpa japonica ( nous comprenons aisément que cette plante vient du Japon)

 

Le glossaire que je vous propose se veut simple et ne va donc donner que les noms les plus courants et  qui ne se devinent pas forcément si on n’a pas fait de latin. Il faut savoir que la terminaison us/um/ae a/ i/ is dépend seulement de la fonction du mot ( déclinaison ) ( ex : si le mot se termine par um, il est accusatif, c’est à dire complément d'objet). Cela ne change rien au sens.

 

avicularis          relatif aux oiseaux ( pensons à l’aviculture)

acaulis                     sans tige

aurantiacus             orangé

amellus                    fleur

acanthus                  épineux

aureum                    doré

alatus                       ailé

augustifolius            aux feuilles étroites

anthus                      fleur en grec  ( on le retrouve dans anthemis)

aquifolius                 à feuilles qui piquent 

barbatus                 barbu    

bidens                     à 2 dents (on aurait pu le deviner !)

bifidus                     fendu en 2 

banksiae                 découvert par Mr Bank 

burkwoodii             inventé par Mr Burkwood

 

chaixii                      L’abbé Chaix était un botaniste

castus                     chaste, pur, sans défaut

causticus                ( pensons à « caustique » = corosif)

cordifolium             à feuilles en forme de coeur

coronaria                relatif à une couronne
cornus                     cornu

conspicuus             voyant

candicans               blanchâtre

cardinalis               rouge écarlate

coccineus               rouge (pensons aux cochenilles dont on fait la couleur rouge)

cupreus                  cuivré

calceolatus             en forme de chausson (d’où la forme de la fleur des calceolaires)

carpus                    référence aux fruits

caulescens              référence à la tige

capitatus                relatif à la tête ( pensons à la peine capitale)

centifolia                qui a cent feuilles  ( penser à foliole)

crispa                     crépu

 

davidii                    Le père David était botaniste

douglasii               Le père Douglas était botaniste

dendron                arbre

decumbens           qui retombe au sol

divaricatus           de tous côtés

discolor                de diverses couleurs

 

erythro                 rouge  ( pensons à l’érythème du nourisson)

echino                  comme un hérisson ( pensons à l’échinops , l’echinacea, l’echium ..)

effusus                 étalé, répandu ( pensons à une effusion de larmes)

 

fortunei                Robert Fortune était un botaniste

fascicularis         réuni en faisceaux

fastigiatus           en pointe, dressé

ferruginea           couleur rouille  ( pensons à l’eau ferrugineuse)

fulgens                brillant, éclatant

fructuosus           fécond  ( pensons au verbe fructifier)

fragrans              parfumé

floribunda           florifère

 

glaber                 glabre, sans poils

glaucus               à feuillage bleuté ( résiste au soleil)

guttatus              avec des tâches (gouttes) de couleur

glossa                 langue

gallica                de Gaule

 

hookeriana        Mr Hooker, botaniste

helio                   le soleil en grec (pensons à un centre heliomarin)

hortensis            relatif au jardin ( d’où le nom horticulteur)

hypo..                sous, en dessous ( pensons à l’hypothermie)

hastata              en forme de lance

hirtus                 hérissé de poils durs

humilis               peu élevé  ( pensons à humble)

 

impressus          relatif à des empreintes, quelque chose qui n’est pas lisse

inermis              dépourvu d’épines, sans défense

 

lactiflora           fleur de la couleur du lait

lateritius           de couleur brique

leuco...              blanc

limon..              couleur citron

laciniata           découpé (en lanières)
laevigata           lisse, uni

           

lanata                laineux

lateriflorus        dont les fleurs sont latérales

latifolius            à larges feuilles

laxa                   ample, vaste, mou, relâché  ( penser au verbe se relaxer)

ligularis             allongé comme une langue

lusitanus            qui vient du Portugal

lutea                  jaune

leonurus            en forme de queue de lion

 

macro               grand

macrophylla

maritima           maritime (tolérance aux vents)

marginata         dont la feuille est bordée de couleur (penser à la marge, la bordure)

mela, melano    noir (pensons à mélanome, tâche foncée sur la peau)

mellifera           fait référence au miel ( plante mellifère)

mirabilis           admirable

mutabilis          changeant ( penser au verbe muter)

nobilis               noble
nigra,nigrum     noir

nitida                 luisant

nivi-belgii         de Nouvelle Belgique (Amérique du Nord)

nivea                 de nivis, la neige

 

officinalis          qui a des vertus officinales

ovatus               ovoïde

 

 

plumaria           fait référence à la broderie

plicatus             plié

plena                 plein

purpureus         pourpre

pictus                peint, tâché

punctata           pointillé, tâcheté

praestans         distingué

potens               puissant

pulchella           gracieuse

phoeniceus       rouge vermillon

palustris
pallida   
           des marais

pratensis          des prairies

paniculata        à fleurs en panicules

pendula            pleureur (penser à pendre)

praecox            précoce

racemosa         à fleurs en grappes

repens, reptans      rampant, couvre sol

 

sylvatica           des forêts
sylvestris

semper              toujours  ( penser à siempre en espagnol ou à sempiternel en français)

sempervirens   qui conserve son feuillage

speciosa            beau, remarquable  ( même racine que spectaculaire)

sub..                  en dessous

spinosa             épineux

spicata              en épis

stellata              étoilé  ( penser à stellaire)

strictus              raide

sulfureus           jaune comme le souffre

sinensis             de Chine

 

thunbergii         de Mr Thunberg ( élève de Linné)

tenuifolium        à petites feuilles  ( penser à ténu, de petites dimensions)

tigridus              tigré

tomentosum      à feuillage velouté ( tolère la sécheresse)     

 

umbellata  

 

veitchii              de Mr Veitch, horticulteur

villarsii              de Mr Villars, botaniste

ventricosus        renflé, ventru

verticillaris        verticille = groupe de plus de 2 feuilles qui naissent au même niveau sur la tige, en       anneau

vernus               relatif à l’hiver, au froid

villosa               velu

vitilis                 flexible – viti vient de vitis, la vigne

volubilis            grimpant (penser à volubile)

versicolor         qui change de couleur

virens                verdissant

viridis                vert

xylo                   bois

xantho              jaune

 

zebrinus            zébré

                                                           

 

Si vous avez compris, vous devez donc avoir une idée de ce qu’est un buddleja davidii, ou crispa, ou madagascariensis, ou nivea, ou officinalis, ou auriculata ou asiatica, ou alternifolia.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Auteur:

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...
  • Arrière-saison.
    Les derniers beaux jours au jardin, les dernières récoltes. Quelques rayons de soleil encore illuminent les dahlias. L'air est encore doux mais la fraîcheur des petits matins surprend. Ces premiers frimas nous rappellent que l'automne est bien là. Il...

Catégories