Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 00:11

DSC07642.jpg

 

Tel est pris qui croyait prendre. L’épouvantail du jardin supposé éloigner les merles des framboises me fait sursauter chaque fois que je traverse le jardin. Quant aux merles, ils sont peut-être moins bêtes que l’on pourrait penser et en tout cas ils sont observateurs. Le stratagème a bien fonctionné les 15 premiers jours, ce qui n'est pas si mal, mais, habitués à cette silhouette immobile, ils sont devenus plus téméraires. Qui a faim n’a peur de rien!

 

Pour faire un épouvantail , utiliser 2 bambous croisés (pour les bras et les jambes) et un pot de fleurs en plastique renversé pour la tête. Deux pièces brillantes collées à la place des yeux rendront l'épouvantail encore plus épouvantable!

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Astuces de jardinier
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 10:23

En ce début juillet, la canicule s’est installée sur le sud-ouest de la France ainsi que dans beaucoup d’autres régions. Le jardin demande beaucoup de travail en ce début d'été et il vaut mieux se lever tôt pour éviter de jardiner en pleine chaleur. Je viens de dresser la liste impressionnante de tout ce qu’il faut faire en ce moment : arroser le gazon et les semis du potager (avec l’eau de la source), nettoyer les plates-bandes envahies de mauvaises herbes, arracher les ronces qui s’installent dans les haies, débroussailler les bordures de la prairie, faire les dernières plantations de vivaces en godets, surveiller les limaces qui mangent les fleurs d’hemerocalles et les hostas, couper les boutons de roses fanés, broyer les déchets et pailler les zones désherbées, faire les confitures (d’abricots), ramasser framboises, cassis et courgettes, tondre, remettre en état les bordures (j’ai supprimé les barrières en bambous où des guêpes avaient tendance à s’installer), repiquer les marcottes de buis, remettre en état la pépinière et le coin compost, ranger la cabane à outils, cueillir la lavande pour parfumer les armoires, tailler les arbustes à floraison printanière ( seringat, viburnum...), nettoyer la mare des joncs qui l’envahissent, faire la chasse aux fourmis qui se sont installées dans plusieurs de mes pots de fleurs ( dans ce cas j’enlève toute la terre et je la remplace), tuteurer les vivaces hautes et les dahlias, faire des épouvantails pour dissuader les merles de manger mes framboises, etc...

Il y a un autre plan possible :cultiver la procrastination, sortir le hamac et faire la sieste sous le tilleul tout comme ces jardiniers peints par Adolph MENZEL (1815 – 1905) dans le jardin du palais du Prince Albrecht de Prusse (détail d’un tableau du musée Martin-Gropius Bau de Berlin).

 

DSC06786.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans L'art et la nature
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 16:00

Le jardin début juillet est un jardin de couleurs. Les grosses chaleurs de ces derniers jours après les jours de pluies de la fin juin ont "boosté" les floraisons. Les dahlias commencent à fleurir mais ce sont surtout les hemerocalles qui illuminent les bordures. Le jaune des oenotheres accompagne le bleu des lavandes et, au détour d’une allée, le cotinus pourpre crée le contraste. Devant la maison, les plantes en pot enfin toutes sorties de serre animent la façade, les pelargoniums odorants dissuadent les moustiques d’entrer (on le dit mais cela reste à prouver!) et la « mixed  border » attire déjà les papillons (ça c'est sûr, il entrent même dans la maison!).  Les chaises longues sont sorties mais la jardinière a trop de choses à faire pour s'y allonger (la liste des choses à faire au jardin en cette saison...à voir demain sur ce blog).

 

DSC07910.jpg

 

DSC07877.jpg

 

DSC07932.jpg

 

DSC07913.jpg

Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 15:38

DSC07725.jpg

 

Le monde végétal réserve parfois des surprises, tel ce Veronicastrum de forme étoilée. Je ne connais pas son nom spécifique ni celui du cultivar. A partir d’un semis, la plante a mis trois bonnes années pour s’installer vraiment. Le pied est maintenant bien étoffé, ramifié, avec de longues tiges érigées d’environ un mètre et des fleurs tubuleuses mauves qui ont pris une forme surprenante et spectaculaire. La plante est installée en plein soleil et ne demande aucun soin, ni arrosage. Voici une nouveauté précieuse pour le jardin. Elle est aussi très mellifère. Reste à élucider son nom. Peut-être m’aiderez-vous ? Je pense à Veronicastrum virginicum ‘Fascination’ mais sans certitude.

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 11:56

DSC07753.jpg

 

Cette recette de gelée de groseilles est simple et rapide. Le plus long est de ramasser les groseilles et de les débarrasser des tiges et feuillages.

Une fois ce travail fait, mettre les groseilles à crever dans une bassine avec un peu d’eau sur feu moyen. Remuer. Lorsqu’elles ont bien rendu leur jus, verser sur un tamis ou une passoire très fine. Recueillir le jus, le peser et le faire bouillir avec un poids égal de sucre. Ecumer et laisser sur le feu entre 20 et 40 minutes (Ce qui signifie qu’au bout de 20 minutes il faut surveiller de près la cuisson et remuer souvent. De temps en temps, mettre un peu de jus de groseille sur une soucoupe dans le freezer pendant 5 minutes et vérifier ainsi si la gelée est prise. Sinon poursuivre la cuisson).

 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier gourmand
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 19:25

Berlin-mes-photos-n-1-avril-10-1.jpg

 

Rouge cerise, rouge fraise, rouge framboise et rouge groseille, du rouge qui donne l’eau à la bouche. On le déguste avec les yeux autant qu’avec la bouche. Les fruits rouges sont des incontournables dans le jardin d’un gourmand. Aménager un coin consacré aux fruits rouges dans le jardin satisfera autant les yeux que le palais et sera un pôle d’attraction pour les enfants. Les oiseaux en profiteront bien aussi, si on veut bien leur en laisser. Ils glaneront ce qu’il reste après la cueillette et auront l’exclusivité des branches les plus hautes du cerisier. Outre ces plaisirs, manger des fruits rouges est bon pour la santé. Le fruit rouge a aussi une histoire. Il était autrefois employé pour ses qualités tinctoriales. Le jus de myrtille servait à teindre les vêtements du temps des Gaulois et même au Néolithique.

« On a retrouvé au cours de fouilles d’une cité lacustre des restes textiles datant du Néolithique (Suisse) et teints avec du jus de myrtille et du bleu de sureau. » ( extrait tiré du « Guide complet de la culture des petits fruits rouges » par Magali Martija-Ochoa aux Editions de Vecchi – 2000).

Les fruits rouges inspirent aussi les peintres. Ci-dessous, détails d’une nature morte de Osias Beert réalisée en 1608 par ce peintre flamand. Photo prise au Martin-Gropius-Bau de Berlin.

 

DSC06895.jpg

 

DSC06894.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans L'art et la nature
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 22:06

DSC07790.jpg

 

En ce premier jour d’été une nouvelle fleur s’est ouverte, un lis blanc. Lilium longiflorum, originaire du japon et de Taïwan est une plante ornementale que je cultive en pot à l’extérieur. Il est ainsi plus facile de surveiller l’attaque des criocères et de protéger la plante en cas de fortes intempéries. Le pot est enterré, associé à une agapanthe blanche et à une artémise dont le feuillage gris relève le blanc immaculé du lis. Le lis, ou lys blanc ( les deux orthographes sont admises) est fort en symboles : pureté, candeur, vertu. Sa beauté est incomparable et on le retrouve souvent dans les tableaux, à la fois pour l’esthétique de sa fleur et pour les valeurs qu’elle incarne. Ainsi, Antoine Berjon, peintre et dessinateur de soieries à Lyon au début du XIXeme siècle, professeur de la classe de fleurs à l’Ecole des Beaux Arts de Lyon, aimait l’utiliser dans les natures mortes dont il s’était fait une spécialité. Ce bouquet délicat de roses et de lis blanc est un détail d’un tableau du musée du Louvre intitulé « Bouquet de lis et de roses dans une corbeille posée sur une chiffonnière » datant de 1814. J’adore !

 

DSC01496.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans L'art et la nature
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 10:05

La couleur pourpre, rouge foncé, presque noire est l’apanage des élégantes du jardin. Les corolles sombres sont distinguées, raffinées, très tendance. La couleur pourpre est rare, remarquable et s’harmonise  à merveille avec le blanc. Je ne parle pas de mode. Je parle de fleurs. Les lis asiatiques ‘Landinii’, ‘Cappuccino’ (pourpre et blanc) et le rosier ‘Black Baccara’ sont les stars du moment. De pures merveilles !

 

DSC07696.jpg

 

DSC07547.jpg

 

DSC07731.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Planifier et choisir.
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 20:07

 

IMGP4564.jpg

 

Parmi les insectes pollinisateurs de nos jardins, l’abeille est la plus connue et la plus aimée. Cet hyménoptère, Apis mellifera, est un familier du jardinier et l’un de ses principaux alliés.

Des milliers d’abeilles ont investi le grand tilleul qui domine le jardin. Je passe chaque jour sous sa ramure et là, depuis plus d’une semaine, un bourdonnement incessant se fait entendre. En cette période où les discours sont alarmistes, ce bruit me rassure. Elles sont bien là, les abeilles, fidèles au rendez-vous et elles se sont déjà mises à l’ouvrage. C’est un vrai bonheur d’entendre le concert des vibrations de ces milliers de paires d’ailes. L’abeille n’aime pas la solitude et vit en communauté. Un essaim peut être peuplé de 50 000 individus.

La multitude des fleurs du jardin leur fournit le pollen dont elles ont besoin. Parmi les fleurs les plus fréquentées en cette saison, je citerais le tilleul, les coquelicots, les cistes, les roses, les campanules et les centranthus. Les fleurs mellifères sont nombreuses, aussi bien sauvages que cultivées et les abeilles n’ont que l’embarras du choix. Ici, je n’ai pas encore vu de frelons asiatiques mais un peu plus au nord, près de Bordeaux, j’ai pu en voir quelques uns qui, postés devant une ruche, attendaient leurs proies. Le propriétaire de la ruche avait eu l’excellente idée de l’entourer d’un grillage fin permettant aux abeilles de rentrer mais pas aux frelons asiatiques dont l’abdomen est plus gros. (photos ci-dessous).

 

Quelques plantes mellifères de mon jardin (toutes saisons confondues) : asters, centaurées, dahlias, chicorée sauvage (photo ci-dessous), camomille, marguerite, pissenlit, souci, tournesol, verge d’or, lamier, lavande, marjolaine, origan, melisse, romarin, sauges, thym, lotier corniculé, trèfle, bourrache, coquelicot, giroflée, consoude, millepertuis, onagre, scabieuses, cistes, fleurs d’artichauts, roses, églantiers.

 

Dans ma région du Tarn et Garonne, un lieu à visiter : le musée du miel de Gramont. ICI

DSC04287.jpg

 

Frelons asiatiques ( ci-dessus et gros plan ci-dessous)

DSC04288.jpg

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 18:14

DSC07711.jpg

 

Un petit coléoptère bien joli mais redoutable s’est installé dans les lis du jardin. Chaque année les tiges et les feuilles des lis qui sont à l’extérieur sont dévorées par les larves répugnantes de ‘Lilioceris Lilii’. Chaque année je me fais surprendre bien que je sois avertie. La date est pourtant notée dans le calendrier : il faut surveiller de près le feuillage des lis dès la mi-mai. L’insecte rouge se repère facilement mais n’est pas facile à attraper. Le malin se laisse tomber à terre dès que l’on approche le doigt. Le mieux est placer un récipient d’eau sous la feuille où il se trouve avant de la toucher. Aujourd’hui, il est déjà trop tard et les dégâts sont apparents. Les feuilles sont déchiquetées par ces larves dégoûtantes. Elles ont le dos couvert de leurs propres excréments qui forment une croûte noire, leur assure une température constante et les protègent de leurs prédateurs. Le vaillant jardinier armé de gants de caoutchouc n’a plus qu’une chose à faire : inspecter les feuilles une à une et les débarrasser de tous les hôtes indésirables. Il faut aussi écraser du doigt les chapelets d’oeufs  pondus sous les feuilles.

Pour une dizaine de lis : une demi-heure de travail, peu de fatigue mais beaucoup de grimaces. C’est cent fois mieux que de prendre la voiture, aller dépenser de l’argent en produits nocifs pour nous et notre environnement, acheter un pulvérisateur qu’il faudra ensuite nettoyer et un masque pour se protéger, etc. Pour moi le choix est fait depuis longtemps !

Sur la photo, on distingue de gauche à droite : l’insecte, la larve à deux stades de grosseur et un chapelet d’oeufs sur une feuille.

 

DSC07708.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories