Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 18:44

La vente de sachets de graines en jardinerie est un marché juteux. Le prix des graines a explosé ces dernières années, dépassant parfois les 3 euros pour un sachet ne contenant pas grand-chose. Quand je dis « pas grand-chose » c’est même peut-être rien si les graines en question ont peu de chances de germer. Rien n’est plus aléatoire en effet. Certaines graines ont des goûts difficiles( temps de germination parfois long ou nécessité de passer par une période de froid, certaines aiment être recouvertes, d’autres pas...) et encore faut-il qu’elles n’aient pas perdu leur capacité germinative. Des sachets exposés longtemps au soleil ou à l’humidité sur un stand de marché par exemple peuvent avoir souffert. Aucun consommateur de toute façon n’ira s’en plaindre : si des graines ne germent pas c’est peut-être tout simplement que l’on n’a pas la main verte et que l’on s’y est mal pris.

Ce qui est surtout à dénoncer, c’est l’image mirobolante qui orne le sachet. Il m’est arrivé plus d’une fois de réussir le semis, de voir la plante fleurir et là, oh déception !

C’est le cas par exemple de la Malva ‘magic Hollyhock’ de chez « Thompson et Morgan », de l’Amarante ‘queue de renard’ de chez « Le Paysan » , du Reseda odorant de chez « Vilmorin » pour n’en citer que quelques unes.

Mes astuces pour faire des économies sans se priver de fleurs :

- acheter de préférence des graines de variétés non hybrides et récolter ensuite  ses propres graines.

- acheter un plant unique d’une variété (non hybride), attendre que la plante « fasse ses  graines » et les ressemer.

- acheter des sachets de graines à plusieurs avec ses amis et voisins et en partager le contenu

- rejoindre une association ( elles organisent en général des journées d’échanges de plantes et de graines, et vous donnent aussi l’occasion de faire bien d’autres choses interessantes).       

 

Quelques graines faciles que j’ai testées :

Annuelles à semer en godet au chaud dès le début de Février :

Tithonia (Vilmorin) - Ageratum ‘White Blue Capri’ (Mr Fothergill) - Ageratum ‘tetra bleu’ ( Clause)

Annuelles à semer en place :  Lin rouge à grandes fleurs (Royalfleur) – Rose d’Inde (Blainco) -  Cosmos (Feuillance)

Vivaces et bisannuelles : Lysimachia atropurpurea (Thompson et Morgan) – Cerinthe ‘major purpurea’ (Mr Fothergill) – Echinacea purpurea (Unwins) – Helenium ‘Autumn Lollipop’ (Thompson et Morgan) – Eschscholzia (Thompson et Morgan) – Agastache (Vilmorin)

 

 




























Summary : Flower seeds are more and more expensive and it often happens that you fail to get the flowers you were dreaming of. The pictures on the bags are sometimes fantastic but far from reality. It also happens that the seeds are unable to germinate. You won’t complain...it is your fault : you are a bad gardener !

A few hints to save money and have lots of flowers anyway.

-          buy non hybrid plants or seeds and collect your own seeds every year.

-          share seed bags with friends

-         join an horticultural society and swap your seeds.

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Astuces de jardinier
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 18:05

Après la tempête dans le Sud Ouest de la France, l’heure est au bilan. Ce sont les arbres persistants tels que les conifères et les eucalyptus ainsi que les arbres morts ou en mauvais état qui ont été les premières victimes de ces conditions météorologiques hors normes. Ces arbres sont plus vulnérables aux vents en raison de la masse de leur feuillage et de leur système racinaire superficiel. Remontant en voiture des Pyrénées Orientales vers le Tarn et Garonne le lendemain de la tempête, j’ai pu constater qu’une grande partie des arbres abattus étaient des conifères.
On peut aussi se demander si les arbres à faible développement racinaire ne sont pas des arbres qui ont effectué une partie de leur croissance à l’étroit dans des pots en jardinerie avant d’être plantés définitivement au bout de plusieurs années. Ces arbres mettent beaucoup de temps à refaire un réseau racinaire large et solide. Dans les jardineries on vend des arbres de 2 m et plus en conteneurs de 50 cm. Les racines s’y enroulent sur elles-mêmes en formant un chignon. Ces arbres nécessitent ensuite de solides tuteurs pendant plusieurs années avant de tenir debout tous seuls. La tempête fut néanmoins exceptionnelle et tout arbre, aussi sain et solide soit-il, est vulnérable devant un tel assaut.
Dans mon jardin, les eucalyptus se sont légèrement couchés car le sol était imprégné d’eau, un abricotier malade, car planté dans un sol trop humide, a littéralement été déraciné et un orme mort a été abattu. Aucun gros dégât donc. Il y aura cependant beaucoup de nettoyage et de broyage à faire dès que le temps le permettra. Pour l’instant, il pleut beaucoup trop et le sol est une éponge.

Summary : After the storm in the South West of France, it is time to draw conclusions. The first victims of the wind were evergreen trees like conifers and Eucalyptus and dead trees as well. Driving from Pyrenees Orientales to Tarn et Garonne the next day I noticed that most of the trees on the ground were conifers. One can also wonder if the trees bought in garden centres after spending years in a small pot develop enough roots to resist the wind in the garden,  even years later.

Anyway, these winds were exceptionally strong and all trees may be vulnerable.

I was lucky to have little damage in my garden but there will be a lot of work clearing away branches in the next few days. At the moment the soil is so damp that it is impossible to do anything

Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 21:02

Connaissez vous ce nouveau genre nommé « FOOD ART » ?  Le genre de truc que l’on peut faire à table si l’on s’ennuie dans un repas interminable. Il faut quand même être un peu  habile et avoir de l’imagination. J’ai essayé de faire un canard avec ce qui me passait par la main ce matin en buvant ma tasse de thé. Le résultat est plutôt vilain, j’en conviens mais à la mesure de la motivation, de l’inventivité et du temps investis, quasi nuls!

Pour de belles images et pour envoyer vos créations, cliquez sur ce site ! Génial !

http://gs54.photobucket.com/groups/g83/AAQCV9HTBO/

 

 

Summary : Do you know « FOOD ART » ? It is the kind of thing you can spend your time doing in a long and boring dinner. I have tried to make a duck this morning at breakfast, an ugly little duck,  I should say. It is much more difficult than it seems to be. Visit this site ! It’s great !



















Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les images
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 21:18

Nous sommes le 18 janvier et les premiers signes annonciateurs d'un printemps précoce sont déjà là. Les arbustes bourgeonnent, le Mimosa déjà bien jaune ne tardera sans doute pas à fleurir. Les Ceanothes ‘concha’ ont ignoré les gelées et arborent de belles feuilles luisantes et les premiers boutons floraux. Le travail ne manque pas au jardin : nettoyage des haies envahies de ronces, broyage des branches (pour le compost), nettoyage des rosiers envahis de potentille rampante, taille des buddleias, restauration des bordures. La taille des rosiers peut aussi commencer. En général je commence par l’élimination de tout le bois mort et taillerai les tiges vertes dans un deuxième temps. Le rouge-gorge guette le moindre coup de pelle et se précipite pour picorer les vers de terre. Quant à l’écureuil, je le surprends de temps en temps dans le petit bois de chênes mais pour réussir à le prendre en photo, c’est une autre histoire !

 

Summary : It is January,18th and a smell of early spring is already floating over the garden. A few shrubs like Ceanothus ‘concha’ and Acacia dealbata are coming into buds. The gardener is very busy, cleaning the hedges and getting rid of bramble, trimming the bushes ... The robin watches, ready to rush and eat the worms. The squirrel appears from time to time but it is too fast and I am always too late for the photo !


























Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 21:39

Une ébauche de débat est lancée à propos d’un article que j’ai écrit sur le  Phytolacca americana ( à lire dans la catégorie « le jardinier curieux, connaissance des plantes »). Trouvant le sujet passionnant, j’ai décidé d’en délivrer le contenu dans cet article.


Commentaire de Fred

Cette espèce est très répandue sur le territoire national. On la rencontre dans au moins 44 départements de métropole.
Comme son nom l'indique, le raisin d'Amérique est originaire d'Amérique et plus précisément des USA et du Canada (Ontario, Québec).
Elle est dite "invasive", non pas pour une question de nature de sol mais parce qu'elle n'a rien a faire ici. Elle n'a pas de place dans nos écosystèmes et peut les mettre en péril :
- en prenant la place d'une autre espèce,
- en détruisant d'autres espèces,
- en provoquant des maladies imprévues ou inconnues
...etc
Certaines plantes comme la jussie (jolie en aquarium) ou les tanaris étouffent les biotopes, d'autres on des pollens très allergènes... etc
L'histoire de son introduction est France reste floue, mais il semble que le raisin d'Amérique soit arrivé en France par le port de Bordeaux pour se déplacer vers le Languedoc. Ces deux régions sont des régions vinicoles et on extrayait des baies du raisin d'Amérique une teinture qui servait à colorer le vin. Cette teinture a servi également à teindre des tissus et le papier. C'est sans doute là l'origine d'un de ses noms vernaculaires : "teinturier".
Mais on connais maintenant certaines vertues toxiques de la plante (des moutons et des chevaux sont morts après absorption).
Il faut être vigilant. On appelle le principe de précaution.

FB écologue-naturaliste


Ma réponse :

 

Je vous remercie de votre implication dans ce débat. Je suis tout à fait d’accord pour appliquer le principe de précaution en matière de végétaux importés. J’ai visité recemment la réserve ornithologique d’Arcachon où ils ont de gros problèmes avec le seneçon  ramené de Floride par une habitante de la région. D’ailleurs le transport de végétaux est en principe réglementé (mais rarement appliqué et c’est là que le bas blesse) . Pour le phytolacca, comme je le dis dans mon article, je ne l’ai pas implanté dans mon jardin et il est toxique. A aucun moment je ne fais l’apologie de la plante. Mon article est simplement informatif. Comme je fais partie d’une association botanique où nous échangeons des plantes, je soupçonne qu’il y est arrivé par ce biais là. Je vais préciser à la fin de mon article qu’il fait partie de la liste de végétaux invasifs et nuisibles à notre écosystème. Je vous informe d’ailleurs qu’il semblerait que des pépiniéristes ont cette plante à leur catalogue. S’il faut faire de la prévention, il faudrait commencer par là et la faire interdire à la vente. Par contre je me refuse à suivre la ligne pure et dure des opposants à toute implantation de végétaux « étrangers » dans leurs jardins. Car si je devais me contenter de la flore locale, le jardin serait un peu ennuyeux bien que cette flore soit très jolie et interessante (j’ai d’ailleurs une rubrique où j’ai commençé à la recenser et d’autre part, je la préserve comme je peux en pratiquant le désherbage manuel et en me refusant à employer des désherbants). Tout végétal implanté volontairement dans mon jardin ne l’est qu’après m’être documentée. Je suis actuellement en train de lire le superbe livre de Christian Lévêque, directeur de recherche émérite à l’IRD « La biodiversité au quotidien. Il y dénonce entre autres le discours alarmiste des ONG et de beaucoup de scientifiques sur les introductions d’espèces qui mettraient en péril la biodiversité autochtone. Je cite (page 65) « Ainsi, après des siècles d’efforts pour acclimater en Europe et ailleurs des espèces venant d’autres continents, on considère maintenant que les introductions constituent de réels dangers pour la flore et la faune autochtones. Cette volte-face se justifie parfois, mais elle correspond également à une position quelque peu intégriste...

 

D’après certaines estimations relativement grossières, mais qui ont le mérite de fixer les idées, on peut dire que sur 100 espèces introduites, 10 peuvent s’établir. Parmi celles-ci, une seule proliférera au point de faire des dégâts. » . Christian Lévêque fait également remarquer que les pouvoirs publics ne se donnent pas les moyens de faire appliquer les réglementations et que « les scientifiques quant à eux campent sur des attitudes souvent partisanes, comme de s’opposer à toute introduction sous le prétexte de protéger la biodiversité sans se donner les moyens de développer un discours scintifiquement construit prenant en compte les exigences de la conservation, celles du développement, et la réalité du monde. Oubliant que dans le monde réel les introductions d’espèces, qui sont une manipulation à grande échelle de la vie sur la Terre, se poursuivent à une vitesse sans précédent en dépit des nombreux discours alarmistes. De manière un peu iconoclaste, on pourrait penser que la mondialisation de la diversité biologique est aussi un facteur favorable à la diversification du vivant. » .

Je ne peux bien sûr pas citer tout le chapître. Le discours de Christian Lévêque a de quoi déranger les « intégristes » en matière de protection de la biodiversité autochtone mais il me semble raisonné, argumenté et raisonnable. 

 

Claude Lasnier

Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 14:30

Soleil, brouillard, neige, gel, dégel, soleil encore et brouillard aujourd’hui. Voilà la météo de la semaine qui nous a fait jongler avec les températures passant de –5°C, jeudi à +8°C vendredi. De quoi perdre le Nord ! Marseille sous ses vingt centimètres de neige ne savait plus où elle habitait. De telles variations de températures ont de quoi déboussoler.  Le jardinier s’adapte, chamboule son planning. Il y a 15 jours, je m’étais mise à tondre. Aujourd’hui je nettoie et ramasse le bois mort pour faire du feu.

Une boule de glace a atterri dans le jardin. Enigme !

 

Summary :

Sun, fog, snow, frost, thaw, sun again and fog today. That was the weather of the past week with temperatures going from –5°C on Thursday, to 8°C on Friday. Quite a puzzling situation for the gardener, like this ice ball in the garden. A mystery !

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les images
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 22:06

Ce matin il faisait froid (-4°C) dans le sud ouest de la France et s’il n’y avait pas eu la nécessité d’aller soigner le cheval, j’aurais sans doute hésité à chausser les bottes. Et pourtant ! Un tour du jardin, même en cette saison est chose agréable. Le gel et la neige fine tombée pendant la nuit ont fait se recroqueviller les feuillages fragiles mais certains arbustes sont en boutons, prêts à fleurir dès le mois de février, comme le Mimosa et le Laurier tin. Le Miscanthus, quant à lui, peut se vanter d’être le plus beau. Ses tiges fanées ornées de leurs plumeaux soyeux prennent une belle couleur dorée qui attire le regard au moindre petit rayon de soleil.

 

Il est interessant d’observer les végétaux du jardin qui restent toujours verts et jolis malgrè le gel :  Ballota, Arbutus unedo (Arbousier), Eriobotrya japonica (Néflier du Japon), Eucalyptus, Phlomis fruticosa ( Sauge de Jerusalem), Acacia dealbata (Mimosa) , Ceanothus (Ceanothe), Laurus nobilis (Laurier-sauce), Viburnum tinus (Laurier- tin), Cistus (ciste),  Elaeagnus (Chalef),  Choisya ternata (Oranger du Mexique) , Buxus (buis), Mahonia ...


Images: 1- Miscanthus / 2 - Palmier ( en situation abritée)
 

Short summary: It was very cold this morning in the South West of France but the walk around the garden was still pleasant as a few bushes are evergreen. Some are even about to blossom (Acacia Dealbata and Viburnum tinus). The most beautiful is the Miscanthus with its golden stems.

 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Planifier et choisir.
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 12:26



























Pouvons nous vraiment nous passer de la Nature ? ...
Je souhaite que cette année 2009 vous apporte beaucoup de bonheur et remplisse votre jardin d’arbres et de fleurs.

 

Nature ! Can we do without it ? ...

I wish you a happy new year  with lots of trees and flowers in your garden.

 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Planifier et choisir.
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 17:04



































A quelques jours des fêtes de fin d’année je parcours le jardin à la recherche de quelques végétaux décoratifs. Objectif : composer une couronne destinée à décorer un plat de fruits. Rendre l’ordinaire moins ordinaire et lui donner un air de fête, décorer une table festive à peu de frais, mettre de la couleur dans la maison pour faire oublier le temps maussade, tel est le challenge.

Pour la structure de la couronne, des lianes de Clematis vitalba qui envahissent la haie seront idéales. D’une longueur de plus de 3m , elles sont faciles à enrouler sur elles mêmes. N’ayant plus de feuilles, elles sont sans danger. Des feuilles de Prunus Laurocerasus attachées sur le pourtour par un lien coloré constitueront la verdure avec des branches d’Euonymus fortunei ‘Emerald’n’Gold’ ou ‘Silver Queen et des feuilles de Hedera helix ‘Glacier’ ou de l’Eucalyptus. Pour donner de la couleur, des rameaux de Nandina domestica avec ses fruits rouges ou des fruits d’églantier seront mélangés au feuillage. Le tressage de la liane permettra d’insérer facilement les tiges des feuillages et des liens de raphia vert permettront de les maintenir en place.

Ces feuillages très résistants sècheront légèrement mais resteront jolis plusieurs jours sans arrosage.

 

Summary : It is nearly Christmas and I’d like to make a wreath to decorate an ordinary and unexpensive fruit dish. My harvest from the garden is : a Clematis vitalba creeper from the garden hedge (for the frame), a few Prunus Laurocerasus and Hedera leaves, some Euonymus fortunei or Eucalyptus branches and wild roses fruit.

These plants will dry but will remain beautiful for a few days without any watering.

Repost 0
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 19:58
Le temps est froid, pluvieux, bien peu engageant. Alors on reste au chaud. Tisanes, canapé et ordinateur. Ce n'est pas désagréable de se reposer un peu. J'avais téléchargé Picasa et ne m'en étais jamais servi. Ce fut une révélation. Après quelques transformations de l'image avec ACDsee, voici le résultat. C'est plutôt rigolo.

Cold and rainy  weather today. I'm in the mood to play with my computer. Here is the result.
Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les images
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories