Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 09:01
DSC05028.jpgIMGP2596.jpg

La photo de gauche montre le fruit du Musa Basjoo noirci et désséché par le gel.











Le MUSA BASJOO, bananier du Japon est l’un des bananiers d’ornement les plus rustiques.

Comme tous les bananiers, son « pseudo-tronc », constitué par les bases des pétioles formant des gaines peut atteindre plusieurs mètres de haut. Ce « tronc » très fragile et  les feuilles ne résistent pas au gel. Seuls les rhizomes enterrés profondément ou protégés ne gèlent pas et font que la plante repart du pied au printemps. Le bananier étant gourmand en eau, le mieux est de le planter près d’une source qui l’alimentera en eau et préservera sa souche du gel. Il faut aussi lui réserver un emplacement ensoleillé , protégé du froid et du vent. Ces conditions étant réunies et lorsque la plante est bien installée, une inflorescence apparaît et se développe en longueur, les fleurs femelles en premier puis les fleurs mâles plus bas , ce qui forme une espèce de tige cannelée au sommet de laquelle les fleurs femelles ont donné naissance à des petites bananes. Malheureusement, les bananes du Musa Basjoo ne sont pas bonnes à manger car elles sont dures et fibreuses.
Pour voir la plante en entier, visitez le coin exotique de mon jardin.
Repost 0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 14:24
Quelle est donc cette chose là trouvée dans le jardin aujourd'hui? DSC05026.jpgPour vous compliquer la tâche, je l'ai déplacée pour la prendre en photo. Réponse demain si vous n'avez pas trouvé.
Repost 0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 10:28

Nous sommes à la mi-février 2008 et je constate:
- que je dois arroser le jardin car mes fraisiers sont tout rabougris et mes petits pois en détresse.
- que les arbres bourgeonnent et que les jonquilles sont en fleurs depuis 15 jours
- que les papillons ont déjà fait leur apparition: j'ai vu hier les premiers paons du jour  voleter dans le potager

Tout cela est-il normal?

En fait, en relisant mes vieux agendas dix ans en arrière, je ne constate guère de changement de température. Entre le 13 et le 23 février 1998, j'avais noté un temps exceptionnellement printanier. Le cognassier du Japon était en fleurs le 15 février.
Par contre, une telle sécheresse du sol à cette période de l'année me semble tout à fait anormale. Je n'ai aucun souvenir d'avoir dû arroser mon jardin si tôt dans l'année.

La sécheresse du sol et le changement climatique sont une préoccupation majeure pour le jardinier. L'imprévisibilité du temps à longue échéance et les repères saisonniers qui s'estompent sont des facteurs inquiétants. Créer un jardin, c'est se projeter dans l'avenir. Un jardin est le contraire d'un instantané. C'est un projet à longue échéance, un investissement à long terme, un cadeau aussi pour les générations futures.
Alors la question se pose: si je plante cet arbre ici aujourd'hui, aura t-il les conditions requises pour s'épanouir dans les années futures?

Comment faire pour se défendre contre les aggressions climatiques? Pour ma part, j'ai pris l'option de planter des arbres jeunes qui auront un meilleur développement racinaire pour résister au vent. Je plante des haies et j'essaie de créer dans le jardin des espaces clos, arborés, protégés du vent et du soleil qui garderont un peu de fraîcheur l'été. Que pouvons nous faire d'autre?

Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:13
DSC04970.jpgIl est facile de se procurer des graines de cobaea scandens dans les jardineries. Il est beaucoup plus difficile de garder la plante si l'on ne possède pas une serre de grande hauteur. En effet, ce que la plupart des sachets de graines ne mentionnent pas, c'est que sous notre climat français, la plante semée au printemps n'aura pas le temps de fleurir: elle gèlera avant. Il est donc prudent de considérer la cobée comme une plante d'intérieur à moins d'habiter sous des climats équivalents à ceux du Mexique, ou des forêts tropicales d'Amérique du Sud, pays d'où elle est originaire.DSC04963.JPG

On peut parfaitement la faire pousser dans un grand pot à condition de prévoir à l'avance où la faire grimper (5 mètres et plus d'envergure) et de prévoir que l'on ne pourra plus bouger le pot une fois la plante installée. Grâce à ses multiples vrilles, elle est capable de s'agripper partout.

La plante semée en godet en février ne fleurira pas avant l'automne ou même l'hiver suivant. Il ne faut pas espérer obtenir de fleurs tant que la plante n'a pas atteint un développement suffisant. Ce n'est qu'après avoir atteint le plafond à plus de cinq mètres que ma cobée a dévoilé ses premières fleurs.

La COBAEA SCANDENS est une vivace de la famille des Polemoniaceae. Ses fleurs à cinq pétales resserrés en forme de grosse cloche sont d'abord claires et deviennent progressivement plus foncées (pour la variété à fleurs mauves) Elles sont légèrement parfumées. Les anglais qui ont pour les plantes des noms toujours évocateurs, la surnomment "Cathedral bells" (cloches de cathédrale). La cobée demande du soleil, un bon terreau, beaucoup d'eau (surtout si elle est en pot) et un apport régulier de fertilisant.
Repost 0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 19:36

On peut dire qu'elle est impressionnante! 125 mètres de longueur!
Les Anglais nous envient notre cuisine et nous envions leur art du jardin. Ils sont les maîtres dans l'art de la "mixed-border", c'est incontestable. D'ailleurs nous employons le mot anglais car nous n'en avons pas en français (hormis "plate-bande", mais ce mot n'a pas vraiment le même sens). Ce que le mot "mixed" sous-entend, c'est le mélange savant des plantes qui forment cette bordure, toujours mise en valeur par un espace engazonné.

DSC01512-copie-1.JPG

La grande mixed-border des jardins de Wisley dans le Surrey au Sud de Londres est une perfection aussi bien du point de vue des arrangements et des associations florales que de l'effet de perspective créé.

A chaque visite, quelque soit la saison, c'est la surprise et l'extase. Non seulement les plantes sont organisées en fonction de leur hauteur et de leur couleur mais aussi de leur période de floraison et de leur port (grimpant, arbustif, couvre-sol...). C'est tout un art. Les fleurs les plus hautes placées à l'arrière-plan sont maintenues par des branchages entrelacés qui disparaissent sous la verdure. Rien ne dépasse, tout est  calculé, sous contrôle. Aucune place n'est laissée au hasard dans cet espace qui est une vitrine du savoir-faire des jardiniers. Mais au fait, combien sont-ils. Une soixantaine mais il faut y ajouter l'aide d'autres associations et des bénévoles. Ces derniers sont formés par la RHS (Société Royale d'Horticulture), propriétaire des jardins. C'est une tradition en Angleterre. Tous les grands jardins ont des équipes de bénévoles. Les jardins font partie du patrimoine et les Anglais en sont fiers.

DSC01530.JPG

Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 10:47

C'est une plante précieuse pour le jardin par sa floraison hivernale. Avant d'être cultivée pour sa beauté, l'hellébore ou ellébore, aussi appelée "Rose de Noël", l'a été pour ses qualités médicinales, comme le confirme cette allusion de Jean de La Fontaine dans la Fable "Le lièvre et la Tortue":

"Rien ne sert de courir; il faut partir à point.
Le lièvre et la tortue ensont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
Sitôt que moi ce but. - Sitôt? Etes-vous sage?
Répartit l'animal léger.
Ma commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d'ellébore
..."

L'hellébore est une renonculacée originaire du bassin méditérranéen, déjà utilisée dans l'Antiquité comme plante émétique, laxative, purgative et abortive. Elle passait aussi pour guérir la folie. Comme les renoncules, elle est aussi très toxique (elle contient de la saponine et de la protoanémonine) et le latex qui sort de sa tige lorqu'on la coupe est très irritant. Toutes les parties aériennes de la plante sont toxiques. Attention donc aux enfants et portez des gants si vous voulez cueillir un ellébore (c'est un nom masculin ayant deux orthographes)!

DSC05010-copie-1.JPGCi-contre, hellébore hybride dans mon jardin (nom inconnu)
 

Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:53
A l'heure où l'on s'interroge sur la dangerosité des pesticides (Grenelle de l'Environnement), on peut se demander si les pommes trouvées dans le commerce à cette saison sont vraiment bonnes à croquer.
On peut aussi se demander pourquoi chacun veut à tout prix manger certains fruits et légumes hors saison. Pourquoi vouloir manger des fraises à tout prix à Noël? 
Ainsi pour conserver les pommes, leur fait-on subir une quantité énorme de traitements (j'ai lu un témoignage faisant état de 40 traitements, est-ce vrai?) à base de produits nocifs pour la santé bien évidemment.

Mais comment faisaient donc les Anciens?
Ils ne conservaient pas leurs fruits frais un an comme on arrive à le faire aujourd'hui mais parvenaient tout de même à prolonger un peu le plaisir des pommes fraîches.
Voici une recette d'autrefois:
Dans une caisse en bois, placez les pommes en couches alternées de fruits et de sable fin très sec ( le sable peut être aussi remplacé par de la bourre de sarrazin ou même du plâtre). Placez la caisse dans une pièce sèche, exposée au sud, en l'isolant du sol à l'aide de cales.
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:32

Choisissez 5 belles pommes et un citron non traité.

1) Préparez le crumble à l'avance.
Mettez 130 g de farine dans un saladier et incorporez 100 g de beurre froid coupé en tous petits morceaux. Malaxez avec les doigts jusqu'à ce que tout le beurre soit absorbé par la farine et quil n'y ait plus de grumeaux. Ajoutez 60 g de cassonnade.

2) Epluchez les pommes et coupez les en quartiers (vous les recouperez en tranches au dernier moment pour éviter qu'elles ne noircissent)

3) Confection de la pâte du biscuit.
Battez 4 jaunes d'oeufs avec 110 grammes de sucre roux. Ajoutez 150 g de farine, une cuiller à café de levure en poudre et le jus et zeste d'un citron. Battez les blancs en neige et ajoutez en le quart à la préparation. Remuez sans précaution pour ramollir un peu la pâte. Ajoutez le reste des blancs et remuez doucement pour ne pas trop casser les blancs.

3) Versez la pâte du biscuit dans un moule, couvrez avec les pommes émincées, recouvrez avec le crumble.
Faites cuire 35 à 45 mns à four moyen.

Information annexe : il s'agit de la recette du gateau servi lors de la visite de mon jardin par l'association "La Salicaire" le 16 septembre dernier et que de nombreuses personnes m'avaient demandée.

undefined
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 11:54


( En anglais "Chalice Vine ", la grimpante aux calices)

DSC04987.JPGDSC05004.JPGLes fleurs du Solandra Grandiflora continuent à m'étonner et à m'émerveiller chaque année lorsqu'elles s'ouvrent à Noël. Cette année est exceptionnelle puisque la plante vient de me gratifier d'une deuxième floraison. Je la maintiens dans un très grand pot depuis plusieurs années grâce à des tailles régulières qui l'obligent à se ramifier au lieu de grimper vers les hauteurs. Car il s'agit bien d'une liane pouvant atteindre jusqu'à douze mètres dans sa région d'origine, l'Amérique Centrale et du Sud.Je l'ai personnellement vue en pleine terre à Séville sur le lieu des anciennes installations olympiques où elle couvrait largement les soubassements d'un pont routier.

Hier soir donc, j'ai assisté à l'ouverture d'une fleur ( la plante porte actuellement une dizaine de boutons). L'ouverture totale de la fleur a pris environ trois heures. Dans la phase finale, les extrémités des pétales, recroquevillés au départ, se replient en arrière.  En fait, un peu comme un papillon juste éclos qui déploie ses ailes.

Les fleurs du Solandra s'ouvrent le soir et dégagent un parfum très fort et suave, captivant. Juste avant de s'ouvrir, j'ai observé que le bouton de fleur "suait". Son parfum capiteux est irrésistible pour les papillons nocturnes qui viennent en pomper le nectar.

En temps que Solanacée, le Solandra fait partie des plantes toxiques et il faut donc être prudent. N'oublions pas que la belladone, la morelle et le datura font partie de la même famille. Elle est dite "narcotico-âcre", c'est à dire qu'elle peut provoquer le narcotisme et des accidents inflammatoires de l'intestin.

En temps que plante d'appartement, le Solandra est une plante très facile à vivre puisqu'elle demande peu d'engrais et n'aime pas être arrosée. On peut partir en vacances tranquille, c'est une plante qui aime souffrir!

L'hiver, elle apprécie la chaleur de la maison et une exposition ensoleillée mais elle se contentera aussi bien d'un lieu très peu chauffé pourvu qu'il soit éclairé ( 5° minimum).

Les boutures sont aussi faciles à réaliser que celles du Datura ( ce sont des plantes très comparables), à faire à n'importe quel moment de l'année, pourvu qu'elles soient au chaud. Il faut couper un tronçon de tige d'environ 20 à 30 cms au niveau d'un oeil avec un cutter pour faire une coupe bien droite et bien nette, utiliser de la poudre d'hormones et planter dans un terreau ordinaire à l'étouffée (faire une grosse bulle de plastique autour du pot et maintenir le plastique avec de petites branches pour qu'il ne touche pas la tige). Au bout de 10 jours, on commencera à faire de petits trous d'aération que l'on agrandira petit à petit. On veillera à ce que la terre ne sèche pas jusqu'à la prise de la bouture. Mais attention à ne pas trop arroser non plus!

Il existe d'autres variétés de Solandra. La plus connue est Solandra Maxima.

 

Repost 0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 10:47

L'association botanique "La Salicaire" basée à St Nicolas de la Grave (Tarn et Garonne) organise chaque année des visites de jardins, des foires aux plantes rares, des ateliers et des bourses d'échanges.

Les bourses d'échanges sont des journées où les jardiniers se retrouvent pour échanger leurs plantes. Chacun bourre le coffre de sa voiture des diverses boutures, marcottes, éclats de touffes surnuméraires qu'il va ensuite troquer contre les plantes surnuméraires des autres membres de l'association.

C'est tout simplement magique! Vous partez avec une giroflée, vous revenez avec un lilas.

De plus, vous vous faites de nouveaux amis, améliorez vos connaissances sur les plantes et enrichissez votre jardin de nouvelles plantes que vous n'auriez peut-être jamais eu l'idée d'acheter. Cerise sur le gâteau, certaines âmes charitables vous en donnent volontiers dix fois plus que vous n'en espériez et sans contrepartie. Ces mécènes sont en fait les plus anciens membres de l'association, de généraux donateurs toujours fidèles au rendez-vous, qui vous donnent tout et ne veulent rien, surtout plus rien! 
Ils sont juste là pour vous faire des fleurs.

Les jardiniers novices sont aux anges!

" Sûr que çà ne leur déplaît pas, à tous ces jardiniers, de faire la nique au marché. A la fin, alors que la plupart des gens partent en emportant leurs plantes dans des sacs en plastique, une dame me tend un petit bouquet, comme une marchande de violettes. " Qui veut de mes...", sur le coup je n'ai pas retenu le nom. J'ai dit, avec le sérieux des enfants qui jouent à la marchande: "Moi, je les veux bien. Mais, si vous acceptiez de me les échanger contre rien, çà m'arangerais... La dame n'a pas réfléchi longtemps, et, tout aussi sérieusement: "D'accord, je vous les échange contre rien". Je suis repartie avec mon petit bouquet, j'avais seulement retenu qu'il fleurissait rose, je l'ai repiqué dans un massif à l'entrée du potager".

En italiques: extrait du livre "Stratégies de la Framboise" de Dominique Louise Pélegrin aux éditions Autrement - A lire absolument!

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories