Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 09:57
1er décembre au jardin.

En ce 1er Décembre, le jardin se réveille à nouveau sous le givre. Pour le bonheur des jardiniers, les gelées sont arrivées tardivement cette année. Mais, si l’été indien a joué les prolongations, il a malheureusement été très pluvieux, trop pluvieux. Un jardinier se plaint rarement d’avoir trop d’eau mais il faut reconnaître que cela a rendu difficile le nettoyage d’automne.

L’avantage de cela, car à toute chose malheur est bon, est que le givre sur les végétaux secs n’est pas sans charme. De plus, les tiges sèches des vivaces protègent un peu leurs pieds du froid.

Ce matin, à 8h, le givre recouvrait le tout d’un voile blanc. Les têtes des artichauts se dressaient vers un ciel lumineux annonciateur d’une belle journée. Une heure plus tard, alors que j’écris cet article, le brouillard est arrivé. Ce sera feu de cheminée et marrons chauds.

Cotoneaster.

Cotoneaster.

Au fond du jardin, la brouette est abandonnée.

Au fond du jardin, la brouette est abandonnée.

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 12:16

En plein cœur de l’automne, la visite d’un jardin tel que WISLEY (près de Londres en Grande Bretagne) est d’un grand intérêt. La plupart des fleurs sont fanées et les couleurs seraient surtout à chercher dans les feuillages des arbres. Je m’attendais à ce que les vivaces soient déjà coupées et les plates-bandes nettoyées en préparation de l’hiver. Ce n’était pas le cas et toutes les tiges fanées des vivaces des grandes mixed-borders étaient encore en place. C’est ainsi que j’ai découvert à quel point l’organisation des espaces et le choix des végétaux de la mixed border de PIET OUDOLF étaient d’une grande prouesse technique puisque l’ensemble restait joli et harmonieux. Dans le livre que P.OUDOLF vient d’écrire avec NOEL KINGSBURY et dans la conférence que ce dernier a donnée à Courson à la dernière foire d’automne, il est clair que tout ce travail cherche « à reproduire l’impression sauvage ». Le contraste avec la première grande mixed border de WISLEY, très ancrée dans la tradition du jardin anglais avec une disposition des végétaux par « blocs » agencés du plus petit au plus haut, est très clair. PIET OUDOLF utilise une combinaison végétale différente, avec la répétition de modules et un mélange de plantes élaboré qui créent un effet visuel intéressant quelque soit la saison.

Ci-dessous : la vue sur la mixed border le dernier jour d’octobre et une partie du plan explicatif tiré de l’ouvrage de Piet Oudolf.

Dernière publication présentée à Courson: Plantations, Nouvelles perspectives par Piet Oudolf et Noel Kigsbury - Ed. Ulmer.

La mixed-border de Piet Oudolf à WISLEY.
Image extraite de "Landscapes" par Piet Oudolf- Ed. Thames and Hudson

Image extraite de "Landscapes" par Piet Oudolf- Ed. Thames and Hudson

Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 08:24
Eté indien dans le Sud-Ouest.

Les températures clémentes de ces derniers jours (jusqu'à 24°) favorisent les travaux de jardinage. C'est le bon moment pour préparer le jardin pour l'hiver, désherber, préparer le sol et rentrer les plantes frileuses. Il faut aussi déjà penser au printemps et planter, bouturer, marcotter, semer.

Les activités du moment: planter des bulbes, étiqueter les plantes dont le feuillage va disparaître en hiver afin de retrouver leur emplacement, préparer des boutures des plantes fragiles dont les pieds mères vont rester en pleine terre ( sauvegardes en cas d'hiver très rigoureux), récolter les dernières graines d'annuelles ( basilic, rudbeckias, cosmos, zinnias, etc) .... et, comme ce Paon du jour posé sur un aster, profiter des derniers rayons de soleil.

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 21:46
Hamburgers d'aubergine blanche.

Hamburgers d’aubergine blanche, tomates et mozzarella au thym du jardin.

Couper une grosse aubergine blanche en tranches épaisses. Faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Faire de même avec les tomates dans une autre poêle. Ne pas laisser les tomates trop longtemps. Les tranches doivent rester fermes et entières. Faire revenir ensuite quelques tranches de jambon épaisses dans la même poêle que les tomates. Les laisser dorer dans les sucs des tomates.

Composer les hamburgers en commençant par une tranche d’aubergine, puis alterner tomates, jambon et mozzarella. Parsemer de thym frais, salez et poivrez. Terminer par une autre tranche d’aubergine surmontée d’un peu de tomate et de mozzarella. Passer à four chaud une quinzaine de minutes pour faire fondre le fromage.

Au moment de servir, je suggère de mettre quelques gouttes de vinaigre balsamique sur le hamburger.

Hamburgers d'aubergine blanche.
Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 12:25
ASTERS et PAPILLONS.

Après les fortes chaleurs du mois d’août, le jardin était un peu en souffrance et les floraisons en berne. Mais, après les pluies de septembre, les asters ont explosé. Il y en a une dizaine de variétés au jardin et ma terre argilo-calcaire humide leur convient si bien qu’ils se propagent presque au point de devenir envahissants. Le jardin est en ce moment un bouquet de fleurs. Pour parfaire le tableau, les asters détiennent la palme des plantes mellifères. Des papillons par dizaines, abeilles et autres pollinisateurs parcourent les bouquets. Je les ai suivis avec mon appareil photo. Le Paon du jour se pavane et étale ses ailes au soleil tandis que le Bel Argus butine sans relâche avec les incontournables Piérides du chou. Le clic de mon appareil a fait fuir un grand lièvre tapi dans les fleurs. Trop tard, vous ne le verrez pas !

ASTERS et PAPILLONS.
ASTERS et PAPILLONS.
ASTERS et PAPILLONS.
ASTERS et PAPILLONS.
Repost 0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 20:01

Sa floraison annonce l'automne et correspond à celle des Asters. Avec près de 200 variétés, il y a de quoi se perdre. Les quelques variétés les plus communes à la vente dans les jardineries peuvent avoir des exigences très différentes. A côté de l'hibiscus rosa sinensis qui ne supporte pas moins de 7° et doit être conservé à la maison l'hiver, on trouve bien sûr l'hibiscus syriacus ou "mauve en arbre" qui est un arbuste absolument rustique. Quant à l'hibiscus moscheutos en fleur actuellement au jardin, il peut rester en pleine terre l'hiver à quelques conditions. La plante doit être bien installée (il est déconseillé de planter un spécimen jeune à l'automne). Le terrain doit être humide, surtout en été et l'exposition ombragée et abritée du froid et du vent. Les tiges disparaissent l'hiver et repartent de la souche au printemps. Donc il est prudent de bien repérer l'endroit.

Les tiges sont hautes et relativement souples, ce qui les rend fragiles. La protection des vents est impérative. La fleur, rouge vif, est très aérienne et élégante. Elle méritait bien ces quelques soins et un peu de patience.

Hibiscus coccineus devant des bananiers. Ces deux plantes aiment les terrains humides.

Hibiscus coccineus devant des bananiers. Ces deux plantes aiment les terrains humides.

Le livre de la RHS semble avoir fait une erreur et moi aussi par voie de conséquence. Le .titre de l'article vient donc d'être corrigé

Le livre de la RHS semble avoir fait une erreur et moi aussi par voie de conséquence. Le .titre de l'article vient donc d'être corrigé

Repost 0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 10:18

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

LI XiaoChao au Conservatoire botanique de Brest.

Les sculptures représentant des personnages se rencontrent au fil de la promenade dans les jardins du Conservatoire botanique national de Brest. Des encres de l'artiste sont exposées dans le Pavillon d'accueil. J'ai été séduite par la sobriété des œuvres, le minimalisme et l'expressivité des dessins, la force du trait.

LI XiaoChao au Conservatoire botanique de Brest.
LI XiaoChao au Conservatoire botanique de Brest.
LI XiaoChao au Conservatoire botanique de Brest.
LI XiaoChao au Conservatoire botanique de Brest.
Repost 1
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 10:30

Ce jardin se trouve à COMBRIT près de PONT-L'ABBE en Finistère sud, Bretagne.

Un jardin à l’anglaise breton, classé jardin remarquable. Une grande variété de plantes locales et exotiques dans un site magnifique et, cerise sur la gâteau, la possibilité d’acheter ces plantes à la jardinerie du jardin ou en ligne sur le site du jardin.

Coup de cœur pour le plan d’eau que l’on découvre au cœur de la forêt dans une clairière. Abrité, protégé des vents, entouré de vivaces aquatiques et d’hortensias, c’est une merveille. Un îlot planté de Gunnera Manicata géant domine l’ensemble.

Autre point d’intérêt : au fil de la balade, très agréable, on découvre une superbe collection d’érables japonais très bien mis en valeur et étiquetés dans la foultitude des plantes présentes dans le jardin (3500 sur 4,5 ha d’après le dépliant du jardin).

Je profite de cet article pour mentionner aux jardiniers voyageurs en Bretagne qui auraient l’intention de visiter les jardins de Rospico près de Pont-Aven que ceux-ci ont été fermés suite à leur rachat. Les panneaux indicateurs existent toujours mais une chaine et un cadenas vous accueillent à l’entrée du jardin.

Parc botanique de Cornouaille.
Parc botanique de Cornouaille.
Repost 0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:25
Pleine lune sur les Molènes.

Le Verbascum olympicum, communément nommé Molène ou bouillon-blanc porte bien d'autres noms dont celui de Cierge de Notre-Dame. Avec la pleine lune, le cierge s'est peu à peu éclairé.

Pleine lune sur les Molènes.
Repost 0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 00:01
ZEUZERE.

« Oh, Sophie *, tu as roulé sur un papillon avec ton vélo ! Le pauvre ! Regarde comme il est joli ! Quel dommage ! Mais ce n’est pas de ta faute, il était presque invisible sur le sol en béton du garage ! Que faisait-il là ? »

A vos livres, prêts, partez !

Recherche et découverte : le papillon était une Zeuzère, donc un prédateur redoutable des arbres. Il porte l’autre nom de « Coquette ». En latin : Zeuzera pyrina.

« Sophie, finalement tu n’as aucun regret à avoir. Ce papillon est nuisible. Il s’attaque à de nombreuses espèces ligneuses du verger comme le pommier, le poirier, le prunier, le cerisier, l’olivier, le cognassier, le cassissier, le groseillier, la vigne. Il pourrait aussi s’attaquer au grand tilleul du jardin. Il peut déposer jusqu’à 1000 œufs sur un arbre, de préférence sur une plaie de l’arbre. Les chenilles commenceront à s’attaquer aux parties extérieures les plus jeunes et les plus tendres de l’arbre avant de pénétrer dans les branches et le tronc en creusant des galeries. Une seule chenille peut tuer un jeune arbre».

Pourquoi est-il venu se perdre sur le sol en béton du garage, loin des arbres ? Peut-être la femelle voulait-elle passer inaperçue pour ses prédateurs en se posant sur un support de la même couleur qu’elle ? On appelle cela l’Homochromie. Peut-être voulait-elle pondre ses œufs dans un endroit qui la rendait invisible. Il arrive parfois que la Zeuzère ponde dans le sol et… le marronnier n’est pas si loin. Le vent peut même aider les chenilles à se déplacer !

Par respect pour la biodiversité, aucun arbre du jardin n’est traité. Espérons que la Zeuzère aura assez de prédateurs naturels pour limiter ses dégâts.

*Sophie est la petite fille de la jardinière. Elle a 6 ans.

Sources : article de l’INRA – Encyclopédie illustrée des insectes (V.J.Stanek – Editions Gründ)

Remarque : Il a été difficile d’établir si ce papillon était une zeuzère du poirier ou du marronnier. Les photos trouvées et le nom latin correspondant sont les mêmes ‘Zeuzera pyrina’.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...
  • Arrière-saison.
    Les derniers beaux jours au jardin, les dernières récoltes. Quelques rayons de soleil encore illuminent les dahlias. L'air est encore doux mais la fraîcheur des petits matins surprend. Ces premiers frimas nous rappellent que l'automne est bien là. Il...
  • Empuse..
    Une larve d’Empuse est une drôle de bestiole. Au stade juvénile, l’Empusa pennata a des allures de diable, d’où son surnom de « diablotin ». Cet insecte de l’ordre des dictyoptères ressemble fort à la mante religieuse mais son oothèque ( sa boîte à œufs)...

Catégories