Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 22:26

Tous les jardiniers seront d’accord pour dire que les trucs et astuces qui font gagner du temps,  de la sueur et leur évite d’utiliser des pesticides sont les bienvenus. D’ailleurs les blogs de jardiniers ont presque tous leur rubrique « trucs et astuces ». Personnellement j’adore lire cette rubrique où il y a toujours une idée nouvelle à glaner.

Il est donc normal que je livre aussi mes petits secrets dans un souci de partage. Peut-être faites vous déjà la même chose. Devant les mêmes problèmes on trouve souvent les mêmes solutions.

DSC05183.jpg

 

Mon premier souci : les bulbes.

Il sont systématiquement dévorés par les mulots et si par bonheur ils sont épargnés , j’oublie où ils se trouvent et les abîme avec ma binette lorsque je veux désherber le sol après leur floraison. Inutile de dire que je n’ai pas envisagé une seconde de lever les bulbes, c’est trop fatigant !

J’ai donc décidé de mettre mes bulbes dans des pots en plastique enterrés après en avoir découpé le fond ( ce que je fais aussi pour les clématites) et de recouvrir le tout d’un grillage à maille moyenne en surface. Mulots et taupes ne dérangent plus mes tulipes et ma binette non plus ! Les tulipes traversent les mailles sans problème. Voyez le résultat sur la photo.

 

Comme je récupère tout, j’utilise les fonds de pots découpés pour une astuce qui me facilite le rempotage des plantes lourdes. Quand il faut retourner le pot et que la terre colle au fond, c’est la galère ! Avec ce système on tire sur les ficelles et la plante sort sans problème.DSC05180.jpg

 

Mon deuxième souci : les semis au potager. Il m’est arrivé de ressemer trois fois mes petits pois ou mes fèves.

Les mulots mangent mes semences dès qu’elles sont en terre.

Ma parade : je badigeonne d’émouchine des tiges sèches de végétaux et les enterre avec les semences. L’odeur très forte de ce produit masque l’odeur de la semence. Dès que les pousses sortent du sol, je fais de même sur une ficelle tendue, cette fois pour dissuader les lapins

DSC05071.JPG

Repost 0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 19:10

Le jardin produit de nombreux déchets et c’est une erreur de s’en débarrasser. Tout peut se recycler mais il est primordial d’être bien équipé. Le broyeur est indispensable dans un grand jardin. Il avale tout, branchages, ronces et vous procure le paillis idéal. Les feuilles mortes aussi font un matelas utile et esthétique au pied de vos arbustes le temps d’une saison et enrichiront le sol en se décomposant.

Si vous vous sentez débordé, qu’un coin du jardin est envahi par les mauvaises herbes, pourquoi ne pas utiliser la technique du vieux tapis. Bien sur il existe dans le commerce de la bâche spéciale pour le paillage mais elle est chère. Tous les vieux tissus à jeter, vieux draps, torchons, serpillères ...peuvent faire l’affaire. Tondez l’herbe à ras, disposez vos tissus au sol et recouvrez avec un paillis épais. Vous serez tranquille le temps d’une saison et l’année suivante vous aurez un endroit propre, prêt à être béché et planté. J’utilise cette technique aussi lorsque je plante des haies  pour éviter qu’elles ne soient envahies par les mauvaises herbes.

Le paillis a quatre avantages : il conserve l’humidité du sol, empêche les mauvaises herbes de pousser, empêche l’érosion du sol et produit une couche de terreau naturel

 

Au potager, les feuillages des légumes arrachés après les premières gelées peuvent être remis sur le sol après le passage du motoculteur. Il empêcheront le sol de se tasser pendant l’hiver et enrichiront le sol en se décomposant. 

undefinedCet espace planté de rosiers était envahi de mauvaises herbes. Je l'ai bâché en laissant la terre à nu autour du pied des rosiers et j'ai recouvert le tout avec le tas de feuilles mortes accumulé devant la maison par le vent d'autan. Je suis tranquille pour un an et c'est joli.

Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:53
A l'heure où l'on s'interroge sur la dangerosité des pesticides (Grenelle de l'Environnement), on peut se demander si les pommes trouvées dans le commerce à cette saison sont vraiment bonnes à croquer.
On peut aussi se demander pourquoi chacun veut à tout prix manger certains fruits et légumes hors saison. Pourquoi vouloir manger des fraises à tout prix à Noël? 
Ainsi pour conserver les pommes, leur fait-on subir une quantité énorme de traitements (j'ai lu un témoignage faisant état de 40 traitements, est-ce vrai?) à base de produits nocifs pour la santé bien évidemment.

Mais comment faisaient donc les Anciens?
Ils ne conservaient pas leurs fruits frais un an comme on arrive à le faire aujourd'hui mais parvenaient tout de même à prolonger un peu le plaisir des pommes fraîches.
Voici une recette d'autrefois:
Dans une caisse en bois, placez les pommes en couches alternées de fruits et de sable fin très sec ( le sable peut être aussi remplacé par de la bourre de sarrazin ou même du plâtre). Placez la caisse dans une pièce sèche, exposée au sud, en l'isolant du sol à l'aide de cales.
Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 19:04

Faut-il le rappeler? Aucun pesticide n'est inoffensif. L'élimination sélective mécanique est le seul moyen de se débarrasser des nuisibles sans risquer de tuer les espèces utiles.
Comment votre poudre insecticide fera t-elle la différence entre le criocère et la coccinelle?
Est-ce bon pour la santé de manger des choux traités à la roténone ( substance agréée par l'agriculture biologique et pourtant désormais controversée)?  Réponse: rien ne  vaut le 100% naturel, sans aucune dérogation.

Voici quelques solutions:
-Si les taupes détruisent les racines de vos plantes ou dévastent votre pelouse, nivelez toutes vos taupinières. Le lendemain, vous repérerez tout de suite où est le nouveau monticule. C'est là que se trouve votre ennemi. Trouvez une galerie (passage), ouvrez la et posez votre piège.
- Disposez un cordeau au-dessus de vos semis et badigeonnez le d'émouchine (répulsif vendu pour les mouches des chevaux). L'odeur détournera la convoitise des mulots et souriceaux gourmands.
- Disposez des planches entre vos rangs de légumes. Ce seront des passages de circulation pour vous et les limaces se refugieront dessous à la moindre chaleur. Vous n'aurez plus qu'à soulever les planches et les éliminer toutes.
- Un coup de jet puissant fera tomber les pucerons. Inutile de traiter. 
- Les criocères sont rouges sur les lis blancs. Faciles à repérer et à écraser!  Attention, ils se laissent tomber au moindre mouvement. Etalez un linge blanc autour du pied de la plante pour les récupérer. 
-Les cétoines sont trop jolies: vertes et mordorées ou noires mouchetées. On dirait des bijoux ( d'ailleurs, mon grand-père entomologiste et bijoutier les remplissait de cire et les montait en chatons de bagues). Trop jolies, je les laisse tranquilles. J'ai tant de roses que leurs dégâts sont négligeables.
- Les merles sont des pestes. Ils peuvent anéantir toute une récolte de fruits rouges en quelques heures. Je dispose des filets à olives (très larges et résistants - les oiseaux ne se prennent pas dans leurs mailles-) ou je suspends un hareng saur bien odorant dans l'arbre ( cher mais efficace et cela fait rire tout le monde!)
- Associez des plantes aromatiques et des fleurs à vos légumes. Elles joueront un rôle répulsif et embelliront le potager.
DSC00114.JPG DSC00645.JPG

 

De simple planches qui permettent de circuler entre les plants de tomates constituent des "pièges à limaces". Ramassez les limaces à la main! Les granulés peuvent tuer vos oiseaux, hérissons et même votre chat! Lorsque la mention "répulsif ajouté pour les animaux domestiques" est mentionnée, faites attention quand même car cette propriété n'est valable que peu de temps après l'ouverture du paquet (c'est écrit en tout petit derrière). 
Repost 0
Auteur: claude Lasnier - dans Astuces de jardinier
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories