Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 13:25

Elle est bien modeste mon aubriette, pas vraiment rare mais elle m’annonce toujours le printemps avec éclat. Et puis, cette petite fleur sans prétention évoque le nom d’un grand personnage. Qui donc était Mr Aubriet ? Ni plus ni moins que le peintre du Cabinet et du Jardin du Roi Louis XIV. Peintre et dessinateur français, né à Chalons-sur-Marne en 1651, il accompagna le botaniste Tournefort dans ses voyages, puis occupa les fonctions de peintre du Jardin du Roi  à partir de 1700. Il semble que la plupart de ses superbes dessins sur vélin ont disparu mais il nous reste la plante pour ne pas l’oublier.

 

L’Aubriette est une plante de rocaille vivace de la famille des crucifères,  originaire d’Europe et d’Asie. Elle forme de jolis coussins bleus ou violets au printemps qu’il est préférable de tailler après la floraison pour garder à la plante un aspect compact. Elle est idéale pour animer un muret, un escalier ou une rocaille en plein soleil. C’est une plante facile à vivre qui, à ma connaissance et d’après mes observations, n’attire pas les limaces et n’attrape aucune maladie
Repost 0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 19:56
DSC05221-copie-6.JPG

J’ai acheté à l’automne, dans une grande surface de produits pour le jardin, un sachet de bulbes de tulipes botaniques tarda qui se révèlent être, d’après l’encyclopédie des jardins de la Royal Horticultural Society des tulipes botaniques turkestanica. J’ai remarqué qu’il est assez fréquent d’acheter un produit A et de se retrouver avec un produit B. Même dans les foires aux plantes, il y a fréquemment des erreurs d’étiquetage.

Bon , mes tulipes turkestanica ne sont pas si mal et même très jolies. Pas de déception donc!  De la famille des liliacées, originaires du Kazakhstan et du Tajikistan, elles sont naturellement rustiques et normalement devraient faire plein de petits dans les prochaines années car elles se reproduisent par stolons. Elles sont ravissantes sous mon pommier avec leur petit coeur jaune au centre d’une fleur en forme d ‘étoile très surprenante pour une tulipe. Elles sont multiflores et chaque tige, d’environ 20 cms donne un bouquet de fleurs. Elles ont commençé à fleurir au début de la semaine dernière. Ce sont les tulipes les plus précoces. Avec autant de qualités, la Royal Horticultural Society leur a décerné le « Award of Garden Merit ».

Repost 0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 19:58
DSC05199.jpg

Cette grande sauge bleue fait partie des géantes du genre ( jusqu’à trois mètres de haut). Comme toutes les autres sauges ( entre cinq et sept cents espèces), elle appartient à la famille des Lamiacées.

Cette plante originaire du Paraguay, Argentine et Brésil est vivace dans ces pays mais ici, bien qu’au sud de la France ( Toulouse), cette frileuse ne résiste pas aux gelées parfois sévères de l’hiver. Même avec un paillis à ses pieds, les parties aériennes, très tendres, ne résistent pas et il y a peu de chances que le pied  reparte au printemps. J’ai même tenté la chose avec un « pied mère » de bonne taille en espérant que la touffe, plus forte et plantée plus profondément pourrait résister.

En fait, prendre ce genre de risque ne sert à rien puisque la plante se bouture on ne peut plus facilement, pousse très vite et n’attend pas pour vous offrir ses fleurs. Il faut régulièrement la tailler pendant sa croissance et la pincer car elle lance en hauteur ses tiges fragiles qui finissent vite par se casser.

Elle se plaira au jardin en été, à l’ombre d’un arbre. Elle aime la chaleur mais pas le soleil trop chaud, un terrain frais (c’est une assoiffée en été) et une exposition protégée, à l’abri du vent. Rentrée avant les premières gelées, elle continuera à fleurir sans discontinuer dans la maison et vous procurera le plaisir de  son parfum lorsque vous la frôlerez. Ses feuilles vert foncé, légèrement duveteuses sont agréables au toucher et dégagent un léger parfum de pamplemousse lorsqu’on les froisse. Comme le montre ma photo prise aujourd’hui, une de mes boutures de sauvegarde faites à l’automne vient de fleurir et la plante fait déjà un bon mètre de hauteur.

Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 21:34

Un clandestin s'est caché dans mon jardin. Je l'ai surpris tapi sous les frondaisons au bord de mon ruisseau. Si je n'avais pas travaillé ce dimanche à cet endroit du jardin, je ne l'aurais peut-être pas vu car il se fait discret au pied des peupliers qui bordent ce cours d'eau.

Lathraea clandestina est en fait un parasite des peupliers, saules et aulnes. C'est une plante vivace à rhizome qui n'a pas de feuilles et dont les fleurs, mauves,  sont au niveau du sol sur les racines des arbres. Elle pousse en tapis dans un coin d'ombre proche de l'eau.
Son nom vient du grec "lathraios" qui signifie "caché". 

C'est une plante sauvage par excellence, très difficile à transplanter ( j'ai essayé plusieurs fois sans succès). Quant au semis, il faut être patient car la graine ne donnera une fleur qu'au bout de 10 ans!!

DSC05179.JPG

Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 15:11

L’hydrangea arborescens « Annabelle » est un végétal précieux pour le jardin. Il est aussi beau en été qu’en hiver et éclaire le jardin de ses inflorescences lumineuses. C’est une plante facile, qui s’accommode aussi bien d’une exposition ombragée qu’ensoleillée. Elle peut s’associer à de nombreuses autres plantes et produit un effet particulièrement original dans un massif de graminées. Ses grosses fleurs en boule passent l’hiver sans dommage et restent bien accrochées à leurs tiges rigides. Elles sont très décoratives associées à des graminées, pennisetum, miscanthus ou le phormium « Dark Delight » dont la couleur pourpre et la forme élancée contrastent superbement avec la rondeur , la légèreté et la grâce de la belle Annabelle.

 

Les inflorescences de l’hydrangea Annabelle sont en fait composées de nombreuses  fleurs et bractées en forme de trèfles à quatre feuilles qui changent de couleur avec le temps, passant du vert pâle au blanc pur, puis du blanc crémeux au brun en fin d’hiver et deviennent transparentes comme de la dentelle. D’ailleurs les anglais les nomment « lace-cap » hydrangeas, les comparant ainsi à des coiffes de dentelles. Elles font merveille aussi bien dans les bouquets de fleurs fraîches que dans les bouquets secs.

 

DSC05056.JPGPhoto: inflorescence de l'Hydrangea "Annabelle" au mois de Février.

Repost 0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 09:01
DSC05028.jpgIMGP2596.jpg

La photo de gauche montre le fruit du Musa Basjoo noirci et désséché par le gel.











Le MUSA BASJOO, bananier du Japon est l’un des bananiers d’ornement les plus rustiques.

Comme tous les bananiers, son « pseudo-tronc », constitué par les bases des pétioles formant des gaines peut atteindre plusieurs mètres de haut. Ce « tronc » très fragile et  les feuilles ne résistent pas au gel. Seuls les rhizomes enterrés profondément ou protégés ne gèlent pas et font que la plante repart du pied au printemps. Le bananier étant gourmand en eau, le mieux est de le planter près d’une source qui l’alimentera en eau et préservera sa souche du gel. Il faut aussi lui réserver un emplacement ensoleillé , protégé du froid et du vent. Ces conditions étant réunies et lorsque la plante est bien installée, une inflorescence apparaît et se développe en longueur, les fleurs femelles en premier puis les fleurs mâles plus bas , ce qui forme une espèce de tige cannelée au sommet de laquelle les fleurs femelles ont donné naissance à des petites bananes. Malheureusement, les bananes du Musa Basjoo ne sont pas bonnes à manger car elles sont dures et fibreuses.
Pour voir la plante en entier, visitez le coin exotique de mon jardin.
Repost 0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 14:24
Quelle est donc cette chose là trouvée dans le jardin aujourd'hui? DSC05026.jpgPour vous compliquer la tâche, je l'ai déplacée pour la prendre en photo. Réponse demain si vous n'avez pas trouvé.
Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:13
DSC04970.jpgIl est facile de se procurer des graines de cobaea scandens dans les jardineries. Il est beaucoup plus difficile de garder la plante si l'on ne possède pas une serre de grande hauteur. En effet, ce que la plupart des sachets de graines ne mentionnent pas, c'est que sous notre climat français, la plante semée au printemps n'aura pas le temps de fleurir: elle gèlera avant. Il est donc prudent de considérer la cobée comme une plante d'intérieur à moins d'habiter sous des climats équivalents à ceux du Mexique, ou des forêts tropicales d'Amérique du Sud, pays d'où elle est originaire.DSC04963.JPG

On peut parfaitement la faire pousser dans un grand pot à condition de prévoir à l'avance où la faire grimper (5 mètres et plus d'envergure) et de prévoir que l'on ne pourra plus bouger le pot une fois la plante installée. Grâce à ses multiples vrilles, elle est capable de s'agripper partout.

La plante semée en godet en février ne fleurira pas avant l'automne ou même l'hiver suivant. Il ne faut pas espérer obtenir de fleurs tant que la plante n'a pas atteint un développement suffisant. Ce n'est qu'après avoir atteint le plafond à plus de cinq mètres que ma cobée a dévoilé ses premières fleurs.

La COBAEA SCANDENS est une vivace de la famille des Polemoniaceae. Ses fleurs à cinq pétales resserrés en forme de grosse cloche sont d'abord claires et deviennent progressivement plus foncées (pour la variété à fleurs mauves) Elles sont légèrement parfumées. Les anglais qui ont pour les plantes des noms toujours évocateurs, la surnomment "Cathedral bells" (cloches de cathédrale). La cobée demande du soleil, un bon terreau, beaucoup d'eau (surtout si elle est en pot) et un apport régulier de fertilisant.
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 11:54


( En anglais "Chalice Vine ", la grimpante aux calices)

DSC04987.JPGDSC05004.JPGLes fleurs du Solandra Grandiflora continuent à m'étonner et à m'émerveiller chaque année lorsqu'elles s'ouvrent à Noël. Cette année est exceptionnelle puisque la plante vient de me gratifier d'une deuxième floraison. Je la maintiens dans un très grand pot depuis plusieurs années grâce à des tailles régulières qui l'obligent à se ramifier au lieu de grimper vers les hauteurs. Car il s'agit bien d'une liane pouvant atteindre jusqu'à douze mètres dans sa région d'origine, l'Amérique Centrale et du Sud.Je l'ai personnellement vue en pleine terre à Séville sur le lieu des anciennes installations olympiques où elle couvrait largement les soubassements d'un pont routier.

Hier soir donc, j'ai assisté à l'ouverture d'une fleur ( la plante porte actuellement une dizaine de boutons). L'ouverture totale de la fleur a pris environ trois heures. Dans la phase finale, les extrémités des pétales, recroquevillés au départ, se replient en arrière.  En fait, un peu comme un papillon juste éclos qui déploie ses ailes.

Les fleurs du Solandra s'ouvrent le soir et dégagent un parfum très fort et suave, captivant. Juste avant de s'ouvrir, j'ai observé que le bouton de fleur "suait". Son parfum capiteux est irrésistible pour les papillons nocturnes qui viennent en pomper le nectar.

En temps que Solanacée, le Solandra fait partie des plantes toxiques et il faut donc être prudent. N'oublions pas que la belladone, la morelle et le datura font partie de la même famille. Elle est dite "narcotico-âcre", c'est à dire qu'elle peut provoquer le narcotisme et des accidents inflammatoires de l'intestin.

En temps que plante d'appartement, le Solandra est une plante très facile à vivre puisqu'elle demande peu d'engrais et n'aime pas être arrosée. On peut partir en vacances tranquille, c'est une plante qui aime souffrir!

L'hiver, elle apprécie la chaleur de la maison et une exposition ensoleillée mais elle se contentera aussi bien d'un lieu très peu chauffé pourvu qu'il soit éclairé ( 5° minimum).

Les boutures sont aussi faciles à réaliser que celles du Datura ( ce sont des plantes très comparables), à faire à n'importe quel moment de l'année, pourvu qu'elles soient au chaud. Il faut couper un tronçon de tige d'environ 20 à 30 cms au niveau d'un oeil avec un cutter pour faire une coupe bien droite et bien nette, utiliser de la poudre d'hormones et planter dans un terreau ordinaire à l'étouffée (faire une grosse bulle de plastique autour du pot et maintenir le plastique avec de petites branches pour qu'il ne touche pas la tige). Au bout de 10 jours, on commencera à faire de petits trous d'aération que l'on agrandira petit à petit. On veillera à ce que la terre ne sèche pas jusqu'à la prise de la bouture. Mais attention à ne pas trop arroser non plus!

Il existe d'autres variétés de Solandra. La plus connue est Solandra Maxima.

 

Repost 0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 20:01

C'est la fleur idéale pour un jardin. Avec son charme suranné, cette vivace des jardins de curé est charmante. Belle dans les bouquets, prisée par la gent ailée, utile, facile à cultiver, s'adaptant à tout type de sol, elle a de surcroît des qualités pharmaceutiques reconnues.
Cette plante, originaire d'Amérique du Nord, est sans conteste ma préférée. La teinture mère d'echinacea, prescrite par mon homéopathe, a guéri ma bronchite chronique qu'aucun médicament pendant plus de dix ans n'avait pu soigner. L'echinacea renforce les défenses du système immunitaire et j'ai pu constater qu'elle m'aide efficacement à lutter contre les affections respiratoires et empêche mes rhumes de s'aggraver si je la prends dès les premiers symptômes.
Le rhizome de l'echinacea était semble t-il déjà un remède prisé des indiens. Les qualités de cette plante sont aujourd'hui redécouvertes. Les anglais l'utilisent beaucoup, les français un peu moins. L'article que lui consacre Wikipedia fait état d'une étude réalisée en 2003 qui ne reconnaît pas son efficacité, ceci explique peut-être cela!  En même temps, l'article suggère que cette étude n'avait peut-être pas été réalisée dans les conditions optimales de fiabilité.
Un article interessant aussi lui est consacré sur ce site de professionnels de la santé:  http://www.hippocratus.com/

DSC02742.JPGCi-contre, sur l'image, des echinaceas dans mon jardin, devant des roses trémières et un rosier ancien "Blush Noisette"

Leur joli nom vient du grec "echinos" et l'on comprend très vite pourquoi lorsqu'on essaie de prélever leurs graines  après la floraison: elles piquent comme des hérissons.

Il existe plusieurs variétés dont les plus connues sont Echinacea Angustifolia, Echinacea Purpurea et Echinacea Pallida. Elle fait partie des Astéracées et ressemble effectivement à une grosse marguerite haute et élancée dont les pétales retombent un peu comme une collerette autour de sa tige rigide. La fleur peut être blanche ou mauve.
Il existe un cultivar nommé "doubledecker",  comme les bus londoniens à deux niveaux ,et qui est une curiosité avec ses deux étages de pétales.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories