Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 14:28

Près de Perros-Guirec en Bretagne, le jardin de KERDALO classé « jardin remarquable » mérite bien son label. Mais au-delà de l’intérêt botanique du jardin qui est incontestable, j’émettrais juste quelques regrets sur le traitement du corps de bâtiment. Le propriétaire de ce qui était à l’origine une harmonieuse et authentique ferme bretonne traditionnelle a remanié l’ensemble pour en faire un manoir incertain et c’est un peu dommage; mais la transformation est heureusement masquée aujourd’hui par l’exubérance végétale. Le jardin est charmant, fortement influencé par quelques jardins anglais connus. J’ai reconnu un petit bout de Nymans dans le traitement de la façade de la maison et du carré avec tourelles aux encoignures. J’ai perçu l’influence des jardins de Leonardslee dans le traitement des perspectives. L’aménagement du jardin a représenté un travail colossal de modelage du terrain et de création de « fabriques ». L’ensemble est harmonieux et l’espace nommé « jardin des quatre carrés » est un petit bijou dans son écrin. Les mixed borders présentent des plantes intéressantes harmonieusement déclinées selon leurs formes et leurs couleurs dans les règles de l’art du jardin à l’anglaise. Le climat breton en bord d’océan permet la culture de plantes remarquables comme les Crinums powellii et les Echiums. Un magnifique Actinidia Kolomikta grimpe sur la façade de la maison. A la bordure des plans d’eau, dans les zones d’ombre se trouvent les classiques Gunneras manicata géants, les Dicksonias antartica et bien sûr les Rhododendrons et Hydrangeas qui réussissent si bien dans ce climat humide et tempéré et font l’envie de tous les jardiniers. Le jardin est riche en plantes rares et remarquables. Un jardin à voir !

Kerdalo, jardin en Bretagne.
Le jardin clos depuis la terrasse.

Le jardin clos depuis la terrasse.

Jeu d'ombre et de lumière. Carpes dans la trnsparence de l'eau.

Jeu d'ombre et de lumière. Carpes dans la trnsparence de l'eau.

Repost 0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 21:30

Le printemps est bien là, un peu avant l'heure et j'ai pu constater en traversant GREEN PARK à Londres avant-hier que les floraisons anglaises ont très peu de décalage avec les nôtres. L'Angleterre profite également de l'anticyclone qui nous ensoleille actuellement. Jonquilles et camélias sont en pleine floraison. Les fleurs des magnolias commencent juste à s'ouvrir.

Printemps à Londres.
Euphorbes au premier plan.

Euphorbes au premier plan.

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 12:16

En plein cœur de l’automne, la visite d’un jardin tel que WISLEY (près de Londres en Grande Bretagne) est d’un grand intérêt. La plupart des fleurs sont fanées et les couleurs seraient surtout à chercher dans les feuillages des arbres. Je m’attendais à ce que les vivaces soient déjà coupées et les plates-bandes nettoyées en préparation de l’hiver. Ce n’était pas le cas et toutes les tiges fanées des vivaces des grandes mixed-borders étaient encore en place. C’est ainsi que j’ai découvert à quel point l’organisation des espaces et le choix des végétaux de la mixed border de PIET OUDOLF étaient d’une grande prouesse technique puisque l’ensemble restait joli et harmonieux. Dans le livre que P.OUDOLF vient d’écrire avec NOEL KINGSBURY et dans la conférence que ce dernier a donnée à Courson à la dernière foire d’automne, il est clair que tout ce travail cherche « à reproduire l’impression sauvage ». Le contraste avec la première grande mixed border de WISLEY, très ancrée dans la tradition du jardin anglais avec une disposition des végétaux par « blocs » agencés du plus petit au plus haut, est très clair. PIET OUDOLF utilise une combinaison végétale différente, avec la répétition de modules et un mélange de plantes élaboré qui créent un effet visuel intéressant quelque soit la saison.

Ci-dessous : la vue sur la mixed border le dernier jour d’octobre et une partie du plan explicatif tiré de l’ouvrage de Piet Oudolf.

Dernière publication présentée à Courson: Plantations, Nouvelles perspectives par Piet Oudolf et Noel Kigsbury - Ed. Ulmer.

La mixed-border de Piet Oudolf à WISLEY.
Image extraite de "Landscapes" par Piet Oudolf- Ed. Thames and Hudson

Image extraite de "Landscapes" par Piet Oudolf- Ed. Thames and Hudson

Repost 0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 10:30

Ce jardin se trouve à COMBRIT près de PONT-L'ABBE en Finistère sud, Bretagne.

Un jardin à l’anglaise breton, classé jardin remarquable. Une grande variété de plantes locales et exotiques dans un site magnifique et, cerise sur la gâteau, la possibilité d’acheter ces plantes à la jardinerie du jardin ou en ligne sur le site du jardin.

Coup de cœur pour le plan d’eau que l’on découvre au cœur de la forêt dans une clairière. Abrité, protégé des vents, entouré de vivaces aquatiques et d’hortensias, c’est une merveille. Un îlot planté de Gunnera Manicata géant domine l’ensemble.

Autre point d’intérêt : au fil de la balade, très agréable, on découvre une superbe collection d’érables japonais très bien mis en valeur et étiquetés dans la foultitude des plantes présentes dans le jardin (3500 sur 4,5 ha d’après le dépliant du jardin).

Je profite de cet article pour mentionner aux jardiniers voyageurs en Bretagne qui auraient l’intention de visiter les jardins de Rospico près de Pont-Aven que ceux-ci ont été fermés suite à leur rachat. Les panneaux indicateurs existent toujours mais une chaine et un cadenas vous accueillent à l’entrée du jardin.

Parc botanique de Cornouaille.
Parc botanique de Cornouaille.
Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:01

DSC07048

 

Il fallait oser un titre pareil ! Mais cette exposition est une merveille de pédagogie !  Les moyens utilisés sont particulièrement habiles pour rendre l’exposition aussi passionnante pour les petits que les grands. Idéale à visiter en famille pour déclencher la surprise, le questionnement et donner des réponses qu’il n’est pas toujours aisé à donner pour les parents.

L’exemple des animaux et des insectes dans le domaine de la sexualité est riche d’enseignements.  Tous les cas de figure existent en matière desexualité animale ;  la sexualité humaine, si l’on y pense,  est bien banale !  L’exposition aborde aussi d’autres  aspects que le mode de reproduction : les techniques de séduction et la façon dont les animaux prennent en charge leur progéniture.

Beaucoup d’humour aussi dans les vidéos  où Isabella Rossellini se transforme en escargot, en canard ou en saumon moribond : une prouesse artistique et pédagogique.

Une seule image choc pourrait déclencher l’incrédulité et le malaise : une vidéo de divers insectes et animaux dans l’acte de reproduction dans laquelle la femelle Mante Religieuse dévore son mâle en commençant par les yeux ! Mais c’est bien la réalité ! Il fallait voir la tête des deux ados assis à mes côtés !

 

Au Palais de la Découverte, à Paris, jusqu'au 25 août 2013.

 

DSC07050.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 21:33

DSC05657.jpg

DSC05651.jpg

 

C’est un réflexe de jardinière, je ne pars jamais en vacances sans une liste de jardins à visiter. Mais pour la première fois, cet été, l’envie s’est émoussée. Peut-être pour avoir vu trop de jardins « carte postale » d’où le jardinier est absent (bien que très actif avant l’ouverture à la visite), trop de jardins sans surprises. Au-delà de la vitrine, de la rencontre avec de nouvelles plantes et de nouveaux paysages, je cherche maintenant autre chose. Une expérience, une rencontre, un échange, quelque chose de nouveau, d’original et d’authentique qui ne serait pas un « copié-collé »de déjà vu. Les Jardins du Marais, dans la Brière, m’ont enfin permis de passer un après-midi hors des sentiers battus et hors du temps. Pas de parking, juste un petit panneau et un sentier dans un fourré ; on approche sans trop savoir où l’on est, et là, tout à coup, une voix vous happe et vous invite à approcher. Première surprise : le lieu est fréquenté. Au milieu du fourré, une dizaine de personnes sont assises autour du jardinier et l’écoutent attentivement. Le discours est celui que l’on aime entendre, prône l’écologie et le respect de l’environnement, rappelle à qui l’aurait oublié ou à qui veut l’apprendre, les règles du jardinage bio. La surprise vient du lieu, de l’habitat en ce lieu et surtout du parcours et du vécu de ses habitants. Leurs convictions ne sont pas des paroles. Leurs idées sont des actes. Et l’on découvre vite que la ligne de vie qu’ils se sont fixée au départ, dans les années 70, hors de la société de consommation et en symbiose avec la nature, a été scrupuleusement suivie jusqu’à aujourd’hui et s’inscrit dans une tendance très actuelle. Un livre passionnant, remarquablement écrit par la jardinière, relate ce parcours hors du commun. Le jardin est intéressant, permet de découvrir la flore locale et l’ambiance de la Brière avec ses tourbières, ses marais et ses cabanes coiffées de roseaux. Mais ce jardin ne peut vivre sans ses habitants qui lui ont donné une âme. Plus qu’une visite, c’est une expérience que l’on partage.

Jardins du Marais, Hoscas, 44410 – HERBIGNAC  (ouvert au public l’après-midi seulement, à la belle saison)

Livre : « Les Affranchis Jardiniers  - Un rêve d’autarcie » par Annick Bertrand-Gillen – Editions ULMER.

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 20:22

DSC04510.jpg

 

DSC04508.jpg

 

DSC04505.jpg

 

IMGP0048.jpg

 

Les anglais n’ont pas leur pareil pour réaliser des prairies fleuries au look très naturel. En avril, jonquilles (Daffodils), fritillaires (Fritillaries), primevères (Primroses), jacinthes sauvages (Bluebells), anémones des bois (Snowdrop anemones) tapissent les prairies et les sous bois des jardins. Ici, quelques photos de Nymans gardens au sud de Londres, prises la semaine dernière. Camélias, Rhododendrons et Cornus étaient déjà en fleurs et le soleil était au rendez-vous.

Ci-dessous, les fleurs du Cornus ‘Eddie’s White Wonder’

DSC04466.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 11:08

DSC02375.jpg

 

Duo parfait de jardins à visiter pour un week-end, Giverny et le jardin Plume, situés à environ 50 km l’un de l’autre, sont deux perles de couleur différente mais tout aussi belles.

Inutile de parler de Giverny où se déversent chaque jour des cars entiers de touristes attirés par la renommée de Monet et l’énorme publicité faite autour de ses jardins. Le jardin est un bijou et le musée d’Art Américain,  un chef d’œuvre qui présente des chefs d’œuvres.  Visites incontournables pour des moments de pur bonheur.

Le bonheur peut se prolonger si l’on pousse un peu plus loin jusqu’ à Auzouville-sur-Ry, à 15 km à l’Est de Rouen, où se trouve un jardin bien nommé mais  malheureusement moins renommé : le jardin Plume.  Un simple verger normand qui s’ouvre sur la campagne mais qui offre une succession de tableaux paysages très variés. Simples prairies où herbes folles et fleurs se mêlent en harmonie parfaite, moutonnements de buis ou haies rectilignes pour guider l’œil vers une perspective, graminées ondulant au vent qui mettent le jardin en mouvement. Le jardin a un charme fou. On s’y ballade en rêvant et l'on oublie le temps.

DSC02342.jpg

 

DSC02351.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 15:05

Ce que l’on pourrait nommer « Jardin botanique de Toulouse et Jardin des Plantes » est en fait un ensemble de deux sites très distincts.

Le premier, situé en centre ville (35, allées Jules Guesde – Toulouse / parking conseillé : Carmes) est constitué du Museum d’Histoire Naturelle avec un jardin botanique fermé attenant (Jardin Botanique Henri-Gaussen) et du Jardin des Plantes (parc public adjacent).

Le deuxième site, nommé « Les jardins du Museum » se situe au nord de la ville dans le quartier de Borderouge, avenue Bourgès-Maunoury.

Les deux sites peuvent se visiter dans la même journée mais je conseille de consacrer au moins la demi-journée au site du centre ville car, visiter le jardin seul serait fort dommage compte tenu de la grande qualité du Museum. Le ticket d’entrée groupe les deux visites du 2ème site (jardin botanique Henri-Gaussen + Museum).

1-      Museum et jardin botanique Henri-Gaussen :

-          Le jardin botanique fermé, en forme de spirale, présente les plantes selon les caractèristiques suivantes : plantes alimentaires, industrielles, condimentaires, médicinales ou toxiques. Son emplacement et son nom se justifient par l’existence à la fin du XVIIIe siècle d’une école générale de botanique dirigée entre 1948 et 1958 par un botaniste de renom, Henri-Gaussen.

-          Le Museum est une merveille à ne pas manquer. Il n’est pas très grand mais n’a rien à envier aux grands musées de la capitale. La présentation des collections est remarquable et très ludique.  L’architecture du musée, œuvre de Jean-Paul Viguier est une réussite avec les multiples reflets de l’église Saint-Exupère sur sa façade miroir.

DSC03454.jpg

 

2-      Les jardins du Museum sont complémentaires du jardin botanique. Leur vocation est de montrer la nature à l’état sauvage puis la nature maîtrisée par l’homme (potagers comprenant des plantes d’ici et d’ailleurs).  Les bâtiments de ce site sont l’œuvre des architectes Meriem Bekkoucha et Laurent Gaudu.

DSC03445.jpg

 

DSC03447.jpg

 

Bonne visite!

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 10:33

Décor de Pâques un peu kitch dans la banlieue de Berlin où j’étais en voyage à Pâques l’an dernier. Joyeuses Pâques !

 

DSC05990.jpg

 

DSC05991.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Le jardinier voyageur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...

Catégories