Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 14:16



































Qu’est-ce que la biodiversité ? C’est un bien grand mot et je chercherai la définition la plus simple. C’est tout ce qui vit, que ce soit dans l’air, la terre ou l’eau. Pour respecter la biodiversité à l’échelle de mon jardin,  j’essaie simplement de ne pas rompre l’équilibre qui règne entre tous les éléments vivants qui s’y trouvent. Cela ne signifie pas que je m’abstiens d’intervenir ou que je me refuse à implanter des variétés florales étrangères au milieu naturel. Cela ne signifie pas non plus que je laisse les limaces, criocères ou autres insectes nuisibles ravager librement mes cultures et les moustiques se reproduire à l’infini. Mais si j’interviens, j’essaie de le faire de façon raisonnable, en m’informant sur les végétaux nouveaux que j’intègre au jardin, en supprimant à la main les insectes nuisibles, en mettant des gambusies dans la mare, qui mangeront les larves des moustiques, en rendant le jardin attractif pour les prédateurs des insectes nuisibles, principalement les oiseaux. L’emploi de tout produit chimique qui pourrait avoir des répercussions en chaîne sur l’équilibre du jardin est prohibé. Tuer une limace n’est pas à mon avis un problème. Il s’agit d’un prédateur nuisible, loin d’être en voie de disparition que je sache et dont il faudrait plutôt enrayer la prolifération. Car aussi bien devrions nous nous abstenir de tuer les virus et les moustiques qui eux aussi font partie de la diversité biologique. Par contre, si l’on emploie un granulé à limaces, les répercussions sur la chaîne naturelle sont graves. Le hérisson peut être tué et les oiseaux aussi. S’il n’y a plus de hérissons pour manger les limaces, le déséquilibre ne fera que s’aggraver et nous obtiendrons l’effet inverse de ce qui est souhaité. Si nous aspergeons nos végétaux de produits nocifs, nous risquons aussi de tuer les insectes utiles comme les coccinelles et nous prenons aussi des risques pour notre santé. Depuis la création de mon jardin il y a plus de 10 ans, aucun rosier n’a jamais été traité et aucun n’en est mort. Aucun légume n’a subi le moindre traitement et cela n’empêche pas le potager de regorger de légumes. Aucun arbre fruitier n’a jamais été traité. Le pommier Reinette du Canada est malade chaque année. Cela me fait perdre environ un tiers de la récolte. Et alors ? J’ai ramassé cette année 60 kilos de pommes au lieu de 90. Les branches ployaient sous le poids des fruits et ceux qui étaient abîmés ont fait le bonheur du cheval, des mulots, hérissons, merles, papillons, etc. Il n’y a pas que moi qui aime les pommes ! Le jardin est un monde habité où chacun doit pouvoir se nourrir.

La protection de la biodiversité est avant tout une question de respect, de bon sens et de réflexion sur les conséquences de chacun de nos actes.

 

Summary : In this article, I try to give my own definition of what protecting biodiversity means. In my garden, I try to respect all kind of life, which does not mean that I let slugs and other pests eat my plants. But if I do something against pests I try to be reasonnable and I never use any chemicals which might have negative consequences on the natural chain. For more than ten years, I have never treated any tree, rose bush and none has ever died. The vegetables have never been treated either and I have plenty. I have trouble with my apple tree : it gives 60 kg of apples instead of 90 and I lose 1/3. Is it a problem ? The animals of the garden will need something to eat too.

I think protecting biodiversity is just a question of respect and common sense.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Main verte 19/12/2008 09:50

beau tableau de bio diversité; Il est important d'en parler et de le montrer car c'est beau et si fragile... Bises

Lady Isa 18/12/2008 20:24

Comme c'est bien dit... tout est une question d'équilibre !
Moi je ne traite pas non plus... sauf un peu à la bouillie bordelaise. Tu l'utilises aussi un peu ou pas du tout toi ? Ton avis m'intéresse.

claude lasnier 31/12/2008 11:42


Désolée de répondre si tard à ta question. Non, je n'utilise même pas la bouillie bordelaise. Mes arbres sont trop grands et je n'ai pas envie de faire de l'équilibre en haut d'une échelle avec un
pulvérisateur et un masque sur la figure. Je laisse donc faire la nature et en général elle ne fait pas les choses trop mal.


Kristin 18/12/2008 19:42

si seulement les maniaques du plus beau jardin "propre" et des plus énormes légumes voulaient bien admettre cette idée...

marie-christine 18/12/2008 18:06

Je suis tout a fait d'accord avec toi... Claude... le plus important est de rester resonnable et d'utiliser des moyens repulsif par selection d'autre plantes que les traitements lourd et dangereux pour la nature, comme pour nous pour eliminer les indesirables qui eux aussi ont leurs utilites...
Il serrai bien que tous soient fait de meme pour notre pauvre planete que la raison l'emporte sur l'avidite...
La cupidite des humains nous perdra tous... Heureusement pas dans nos jardins... lol

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • HIBISCUS MOSCHEUTOS.
    Si le mot « pétale » vient du grec et signifie « assiette plate », on se dit que les grecs ont inventé le mot en voyant cette fleur. Peu probable en fait, puisque l’Hibiscus moscheutos ou Hibiscus des marais vient du sud des USA. Ce qui est grand est...
  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...

Catégories