Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 09:08

Nouveau sur le marché, le marronnier truffier complète  désormais la liste déjà longue des arbres susceptibles de générer la production de truffes. La truffe est un champignon mycorhizien, et elle ne peut accomplir son cycle complet qu'avec une plante-hôte. Le chêne et le noisetier étaient déjà connus pour être des plantes hôtes. La mise sur le marché de plants de marronniers mycorhizés risque de révolutionner la trufficulture.  Le marronnier truffier est bien moins exigeant que le chêne et le noisetier quant à la nature du sol. La truffe noire, Tuber melanosporum, ne pouvait être produite jusqu’alors que sur des terrains calcaires, riches en calcium et plutôt alcalins. On va pouvoir désormais envisager la production de truffes dans des sols lourds et argileux. Ces sols ont de plus la particularité de retenir l’eau et, comme chacun le sait, la truffe a besoin d’humidité. Les dernières années de sécheresse avaient rudement éprouvé le marché.  Jusqu’à ce que l’on en connaisse les limites, ce nouveau modèle fera couler beaucoup d’encre et risque de relancer le secteur de la trufficulture, lourdement ralenti ces dernières années par le réchauffement climatique.

Les autres essences hôtes :

 

CARPINUS betulus (Charmille commune)

CORYLUS avellana (Noisetier commun)

CORYLUS colurna (Noisetier de Bysance)

FAGUS sylvatica (Hêtre commun)

QUERCUS ilex (Chêne vert)

QUERCUS pubescens (Chêne blanc)

QUERCUS robur (Chêne pédonculé)

QUERCUS Sessiliflora (Chêne sessile)

QUERCUS Coccifera (Chêne kermes)

TILIA Cordata (Tilleul à petites feuilles)

CEDRUS Atlantica (Cèdre de l'Atlas)

PINUS nigra austriaca (Pin noir d'Autriche)

PINUS halepensis (Pin d'Alep) 

 

Post-scriptum:

 

Donc, peut-être bientôt des truffes dans mon jardin. J'ai quand même un doute: comment vais-je distinguer les truffes des marrons? Je vais aussi devoir éduquer mon cheval Comanche à la recherche des truffes car je n'ai ni chien, ni cochon! 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 18:36

 

Il est déjà bien assez compliqué de s’y retrouver parmi les milliers de cultivars de roses, alors, que deviendrons nous si les spécialistes vendeurs de roses nous disent n’importe quoi ?

Lorsque j’ai voulu acheter ‘Cardinal de Richelieu’ hors saison l’an dernier, je suis restée bien perplexe devant les étiquettes.

Soit il y avait deux Cardinaux de Richelieu et il faudra revoir notre histoire de France…

Soit je n’y connais rien en roses et deux roses différentes peuvent porter le même nom… c’est fort possible et je ne demande qu’à m’instruire.

Soit il y a bel et bien une grave erreur d’étiquetage… c’est fort probable mais…

qu’en pensez vous ?

copies-blog.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:02

blog-1er-avril-101.jpg

 

J’ai surpris un drôle de lièvre dans mon jardin. Il semble raffoler de mes fraisiers Mara des bois, de mes lis et de mes Centranthus ruber de Patagonie qu’il a grignotés ainsi que de mon herbe de la Pampa. Je n’avais jamais vu cette espèce auparavant.  J’espère qu’il ne va pas proliférer. Si vous avez des renseignements sur cet animal, je suis preneur. Avec le réchauffement climatique, peut-être a t-il migré ou a t-il été importé par accident, bêtise, ignorance ou malveillance comme les frelons asiatiques, les tortues de Floride ou les grenouilles taureau d’Amérique ?

 

Post scriptum du 2 avril: Poisson d'Avril!

 

DSC02457.jpg

 

DSC05828.jpg

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 15:04

En cette journée de la femme et pour coller à la thématique de mon blog, je parlerai des jardinières. « Jardinier » a bien un féminin, « jardinière » mais le premier sens qu’il évoque n’est pas vraiment un métier ou un loisir. Personnellement, je mets mes jardinières sur le rebord de la fenêtre et je sers mes jardinières de légumes accompagnées d’une crème au fromage. L’occurrence du nom féminin portant ce sens est la plus fréquente (même si ce n’est pas la première que cite le dictionnaire). J’ai donc tendance à dire que je suis jardinier, même si je suis une femme.

 

Je ne résiste pas au plaisir de citer pour vous (ci-dessous) ce petit extrait de « Stratégies de la Framboise » - Planche 1 - de Dominique Louise Pélegrin. Il traite de ce sujet avec beaucoup d’humour.

 

JARDINIERE.

«  Drôle de mot. Est-ce tout à fait par hasard si, dans notre langue, jardinier au féminin évoque une potiche de terre cuite ou un assemblage de légumes coupés en dés ?

A une certaine époque, la jardinière était  l ‘ensemble des outils nécessaires au jardinier. Impeccable escamotage du féminin.

Alors, comment dire « jardinier » au féminin ? Pas question de réhabiliter « courtilière » (sur l’ancien mot « courtil », jardin) : la courtilière, la Madame Sans-Gêne du potager, on ne la connaît que trop, c’est l’insecte louche qui sabote les semis et qu’on ne voit jamais (sauf sur la planche 10). A partir de « légumier » (jardin potager), on pourrait dire « légumière », mais ça fait encore un peu potiche. Ou alors, sur l’ancien mot « ort », il serait piquant de légitimer le mot « ortie ». Vous vous voyez nous présentant à une fête des plantes : « Nous sommes des orties du village de O, en région parisienne ». En Provence au Moyen Age, on se serait simplement dénommées des « ortolanes », tout le monde aurait compris, et c’est assez joli. « Ort », jardin, vient de « orior », faire naître. La jardinière en sage-femme du jardin ?

Bon  tout bien pesé, il n’y a pas lieu de s’énerver. Utilisons le faux neutre masculin « jardinier ». Il convient tout à fait à mon propos ».

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 14:55


Origine de la photo ci-dessus: exposition sur le thème de la couleur, au festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire - 2009. Photo Claude Lasnier.

Combien de verts différents trouve t-on dans un jardin? Difficile de répondre à une telle question. La couleur se décline à l’infini. Sur la palette de la Nature, il n’y a que l’embarras du choix.

De l’épinard au chou, du tilleul à la menthe, de l’herbe aux feuilles, de la pomme à l’amande, du concombre à la prune, du pic à la rainette, le camaïeu de vert a de quoi satisfaire les amateurs de chlorophylle. Le vert serait la couleur de l’espoir (Le Robert). Pour le jardinier, c’est certain, un jardin vert est un jardin prometteur. En littérature et en peinture aussi,  le vert inspire l’artiste. De Zola à Véronese, la couleur s’invite dans l’expression. Au fait, combien d’expressions de notre langue contiennent-elles le mot « vert » ? Encore une question difficile. Beaucoup en tout cas. En voici quelques unes.

« Se mettre au vert » - «  Vert de peur » - « En dire de vertes » - « En dire des vertes et des pas mûres » - « Un vieillard encore vert » - « Avoir la main verte »

Je vous « donne le feu vert » pour poursuivre la liste.


Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 10:42

Quel titre donneriez-vous à cette photo ? (Je vous avertis d'avance: ce quiz est tendancieux!)

 

a)      Rassemblement de Pyrrhocoris apterus prenant le soleil.

b)     Insectes nuisibles à éliminer d’urgence

c)      Gendarmes suicidaires

d)     Punaises décoratives

 

 

Réponse a : Vous avez l’esprit scientifique et vous êtes observateur.

Réponse b : Vous manquez de curiosité et vous craignez de voir votre potager ravagé par des hordes d’indésirables. Pour vous rassurer vous avez toute une panoplie de produits phytosanitaires sur vos étagères.

Réponse c : Vous avez l’esprit d’un joueur d’échec toujours prêt à anticiper le coup suivant.
Réponse d: Vous êtes un artiste sensible aux beautés de la nature

 

 

Questions de rattrapage (pour ceux qui auraient répondu b)

Sous quel arbre du jardin cette cariole se trouve t-elle? 

Pourquoi ces punaises portent-elles aussi le nom vernaculaire de "gendarmes"? 

Réponses: L'arbre que les gendarmes affectionnent est le Tilleul
Ces punaises portent le nom de gendarme pour leur ressemblance avec l'uniforme des gendarmes sous Napoléon. Pour voir ces uniformes, cliquez sur ce lien:
http://uniformgend.ifrance.com/empire1.htm

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 20:30

A la claire fontaine,

M’en allant promener,

J’ai trouvé l’eau si claire,

Que j’l’ai photographiée.

 

 

...pour le bain on attendra un peu !

 



Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 14:16

Près de la fontaine, il y a une grenouille. Elle est si grosse, si grosse, que je me demande si elle ne voudrait pas se faire aussi grosse qu’un boeuf ... ou qu’un taureau ! Est-ce une grenouille taureau, une grenouille gloutonne ou l'envieuse grenouille de La Fontaine ?

 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 19:01

 

 Température constante de 20°, situation abritée, verdure, exotisme et tranquilité. Pour ses vacances d’hiver, elle a choisi la destination idéale.
A sheltered place with a constant temperature, a curtain of greenery, peacefulness, exoticism : for its winter holiday, it has chosen the ideal destination.
Qui donc ? .................................

Who ? .......................................

La ...
grenouille !
  Mais il manquait une chose à son confort. Sous les tropiques, tout hotel 4 étoiles digne de ce nom a ...

...une piscine bien sûr !

Que ne ferait-on pour faire plaisir à une grenouille qui s’est invitée chez vous ?


The frog ! But something was missing ! In the tropics, you cannot imagine a four-star hotel without...

a swimming pool of course !

If it will make a guest happy ...let us make one !

 

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 15:10

Lorsque je travaille dans mon jardin, j’oublie tous mes soucis. Mais j’en trouve d’autres. Et pas seulement des fleurs. Je vous parle ici de papillons. Pas de ceux que l’on trouve sur nos pare-brises qui, eux aussi nous donnent des soucis mais de ceux que l’on trouve sur des fleurs comme les soucis ou plutôt les asters et les hélianthes (sur la photo ci-dessous). Et si j’ai des soucis ce n’est pas parce que je manque de trèfle. J’ai de l’oseille et du trèfle à revendre, du Medicago et même des Vesces dont les chenilles des soucis raffolent.

Drôle de discours autour de ce mot aux sens multiples. Mais quelle est donc son étymologie ? D’après mon petit Robert, « Souci » viendrait du latin « solsequia » qui désigne le

 «  tournesol ». C’est donc la couleur de la fleur qui est probablement à l’origine du nom vernaculaire de ce ravissant petit papillon. Beaucoup de papillons d’ailleurs sont désignés par un nom qui a trait à leur couleur, à leur forme ou à la disposition de leurs tâches de couleur : « l’Echiquier », « Le Tacheté », « Le Point de Hongrie », « Le Citron » , « Le Marbré-de-vert », « Le grand Cuivré », « La Carte géographique », « Le Petit Nacré », « Le Damier orangé », « Le Grand Nègre », « Le demi-deuil », «  Le Bois veiné », « La Goutte de sang ».

Repost 0
Auteur: claude lasnier - dans Jouer avec les mots
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...
  • Anniversaire
    Ma pomme a un an, cueillie le 16 octobre 2015. Pour lui faire sa fête je l’ai croquée ! Un délice. Elle a perdu sa fermeté mais la saveur est là. Chair tendre et fondante, douce. Peau un peu fripée mais pas une trace de pourriture ou de moisissure. Elle...

Catégories