Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2022 3 28 /09 /septembre /2022 15:29
Pollen d'une fleur d'Hibiscus trionum.

La photographie est un moyen pratique de capturer dans le jardin ce que nos yeux ne peuvent voir. Au cœur de cette fleur d’Hibiscus trionum on peut distinguer des masses de grains de pollen jaunes. Ceux-ci viennent d’être libérés par les anthères, de petits sacs situés au bout des étamines qui se déchirent et déversent leur contenu de pollen dans la fleur. Petites billes, utricules contenant la semence mâle, ils devront être transportés par les insectes sur le pistil (organe femelle) d’une autre fleur qui sera ainsi fécondée. Le pistil se compose de l’ovaire, qui contient les ovules, et du style, un long tube reliant l’ovaire au stigmate qui en est la porte d’entrée. On peut voir clairement sur la photo, en mauve, le stigmate à 5 divisions de cette fleur d’hibiscus.  Les grains de pollen qui s’y colleront auront le double rôle de féconder les fleurs et de nourrir les insectes qui les y auront transportés. Vus au microscope, les grains de pollen ne sont pas lisses mais recouverts « d’ornements » en forme d’épines ou de crochets, les faisant ressembler davantage à un virus qu’à un œuf ! La couche externe du grain de pollen, l’exine, couverte de ces « ornements » lui permet de s’accrocher aux poils des pattes des insectes, un peu comme les tignons s’accrochent à nos vêtements.  La nature fait bien les choses. Les insectes gourmands se couvrent de pollen et grâce à eux la plante peut se reproduire. Comme cette petite araignée qui concurrence les abeilles. En effet, les araignées ne se nourrissent pas exclusivement des insectes pris dans leurs toiles mais aussi de pollen, riche en protéines.

Une araignée couverte de pollen

Une araignée couverte de pollen

Pollen d'une fleur d'Hibiscus trionum.
Hibiscus trionum

Hibiscus trionum

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2022 3 14 /09 /septembre /2022 10:01
Bourdon sur fleur de Sedum spectabile

Bourdon sur fleur de Sedum spectabile

Sedum au jardin des Clarisselles

Sedum au jardin des Clarisselles

Le climat change et devient beaucoup plus instable. Fortes gelées quand les arbres se croient au printemps et se couvrent de fleurs, canicule en automne, comme c’est le cas en ce moment. L’observation du jardin au fil des saisons et au fil des années confirme que rien ne va plus.  Le sujet de la canicule a déjà été évoqué dans ce blog en 2010 et 2019. Ce n’est pas nouveau mais le phénomène s’amplifie et devient vraiment préoccupant pour les jardiniers.  Autant il est envisageable de donner un peu d’eau aux légumes puisqu’ ils nous nourrissent ( surtout si, comme au jardin des Clarisselles, une source généreuse irrigue naturellement le terrain),  autant il n’est pas raisonnable d’arroser les parterres de fleurs. Le jardin d’ornement a souffert et il est fort probable que des arbustes seront morts et des vivaces disparues.  Pour les remplacer il faudra opérer un  choix judicieux.  L’observation des massifs qui n’ont pas du tout été arrosés est la meilleure solution afin de dresser une liste des végétaux les plus résistants. Bien sûr il faudra tenir compte de quelques paramètres comme la nature du terrain, s’il est humifère, ombragé, rocailleux ou exposé directement au soleil. Mais, déjà, si l’on regarde attentivement le milieu d’origine d’une plante et le pays d’où elle a été importée, on peut se faire une idée de sa capacité d’adaptation. Le Perovskia par exemple a superbement résisté à la canicule et pour cause : originaire d’Afghanistan, cette Labiatae pousse dans des sols secs, rocailleux, dégagés, en plein soleil et résiste à -10°.  Voilà une valeur sûre. D’un bleu superbe elle est en fleurs tout l’été et fait concurrence à la lavande.  Son défaut : elle s’étire tout en longueur, a des allures d’indisciplinée. Le mieux est donc de la planter en groupe serré ou au pied d’arbustes qui  joueront le rôle de tuteurs. Le Sedum a lui aussi bien résisté.  C’est une Crassulaceae, c'est-à-dire une succulente dont les feuilles charnues stockent l’eau, comme les plantes grasses. Elle peut donc résister à des pics de chaleur et de sécheresse intenses mais temporaires. Le Sedum spectabile est originaire de Corée et du Nord Est de la Chine. Il est mellifère et aussi très résistant aux fortes gelées.  Superbe en bouquets, surtout lorsqu’il est vert avant que ses fleurs ne s’ouvrent et ne se teintent de mauve. Autre valeur sûre à privilégier dans le jardin du futur.

 

Gros plan sur fleur de Perovskia

Gros plan sur fleur de Perovskia

Canicule: gros plan sur le Perovskia et le Sedum
Partager cet article
Repost0
18 mai 2022 3 18 /05 /mai /2022 07:48
RENDEZ VOUS DANS MON JARDIN

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 15:17
Belle Dame sur knautie (migrateur)

Belle Dame sur knautie (migrateur)

Vulcain (migrateur)

Vulcain (migrateur)

D’où viennent-ils, que font-ils, où vont-ils ?

Certains partent du sud en direction du nord, d’autres  restent et se reproduisent.

Comme les oiseaux, les papillons migrateurs parcourent des centaines de kilomètres pour venir butiner les fleurs de nos jardins. Ils viennent généralement d’Afrique du Nord et des régions méditerranéennes au printemps et se dirigent vers le nord de l’Europe. Le  Vulcain, le Souci, la Belle Dame et la plupart des sphinx font partie des papillons migrateurs.  Certains s’arrêtent ici et se reproduisent chez nous, en France,  d’autres poursuivent leur route plus loin. Voyage sans retour, la vie d’un papillon est éphémère et pleine de dangers.

 A noter qu’il est plus difficile de suivre les routes migratoires des papillons que celles des oiseaux auxquels on peut poser des bagues ! Et, question naïve sans doute, comment les papillons parviennent-ils à s’orienter et à profiter des vents favorables? Le changement climatique ne risque t-il pas aussi de les perturber dans leurs réflexes migratoires ?

Chercher la plante qui pourra les nourrir et nourrir leur descendance est la principale cause de la migration des papillons, avec les conditions climatiques qui pourront assurer leur survie. Comme pour les oiseaux.

Si  tel ou tel papillon (migrateur ou sédentaire) a  élu domicile dans notre jardin c’est qu’il y a trouvé sa plante nourricière et s’y est reproduit. D’où l’intérêt de ne pas trop nettoyer le jardin et de tolérer quelques plantes sauvages nourricières des papillons comme l’ortie (pour le Paon de jour,  la Petite Tortue,  la Belle Dame, le Vulcain, le Gamma …),  le fenouil  (pour le Machaon), le prunellier (pour le Flambé), le trèfle (pour le Souci), le rumex (pour l’Argus), l’alliaire et la cardamine (pour l’Aurore), la ronce et le chèvrefeuille (pour le Petit Sylvain), le gaillet (pour le Moro-sphinx).

 

 

 

Argus sur aster (sédentaire)

Argus sur aster (sédentaire)

Flambé sur verveine et Hespéride (sédentaires)

Flambé sur verveine et Hespéride (sédentaires)

Gamma sur lavande (sédentaire)

Gamma sur lavande (sédentaire)

Petit Sylvain (sédentaire)

Petit Sylvain (sédentaire)

Piéride (sédentaire)

Piéride (sédentaire)

Commentaire des photos :

 Qu’ils soient migrateurs ou sédentaires, la plupart des papillons qui ont vécu dans le jardin pendant l’été  meurent, l’hiver venu. L’Hespéride, le Petit Sylvain, la Piéride, l’Argus sont des papillons sédentaires ainsi que le Flambé qui a éclos dans le jardin où sa chrysalide a passé l’hiver accrochée à une branche de prunus.   Le Paon du jour et le Gamma  hibernent, dans des troncs creux ou des granges. Pour cette raison ils sont parmi les premiers à se montrer au printemps, si le soleil est assez chaud. Ils exposent leurs ailes à la chaleur et, pendant qu’ils sortent de leur léthargie, il est facile de les observer.  Quant au Vulcain migrateur de deuxième génération, tout juste éclos au début du mois d’août, il fut facile de le faire grimper sur mon doigt pendant qu’il se réchauffait jusqu’à trouver l’énergie de s’envoler.

Paon du jour sur knautie (sédentaire - hiberne)

Paon du jour sur knautie (sédentaire - hiberne)

Flambé sur anchusa azurea (sédentaire)

Flambé sur anchusa azurea (sédentaire)

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2021 3 20 /10 /octobre /2021 10:28
Une pensée pour la pensée...
Une pensée pour la pensée...
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 17:48

 

Fractales au jardin
Euphorbe mellifère

Euphorbe mellifère

Dans la Nature et dans le jardin, tout autour de nous, courbes,  hélices, nervures, ramifications, inflorescences en épis, grappes, ombelles, panicules, capitules, tiges souples ; arbres, fruits, formes diverses et variées, souvent irrégulières, parfois régulières mais jamais parfaites nous donnent une impression d’harmonie malgré leur grand désordre. Et pour cause : les formes du jardin obéissent à des règles, même si elles sont différentes des lois mathématiques classiques.

Point de parallélépipèdes, de triangles, cercles, carrés. Point de formes géométriques parfaites pour représenter ce monde végétal qui n’aime pas la ligne droite. Pourtant, dans les années 1970, donc dans un passé plutôt récent, un mathématicien nommé Benoit Mandelbrot, invente le terme de "fractales" pour désigner ces formes de la Nature échappant jusque là aux lois mathématiques, des formes qui se fractionnent successivement en petits morceaux avec une répétition à l’infini d’un même motif, nommée itération. Il montre que,  même si l’aspect d’une plante semble irrégulier, si l’on  analyse sa structure, on trouvera une organisation géométrique. De l’ordre derrière le désordre apparent.  Dans l’objet fractal , le tout peut même ressembler à la partie qui ressemble elle-même à une partie encore plus petite qui elle-même se divise en parties similaires et encore plus petites. Le processus pourrait se poursuivre à l’infini.  Ce phénomène porte le nom d’auto-similarité.

Chaque embranchement d’un arbre est identique pour l’ensemble de l’arbre, même si l’arbre dans son ensemble a une forme irrégulière. S’il le pouvait, l’arbre pourrait grandir de plus en plus haut, avec des branches mères se divisant de la même manière en branches plus petites, et ainsi de suite.

Le chou romanesco  a une forme irrégulière dans son ensemble, mais si nous l’observons de près nous verrons qu’il est composé de « florettes pyramidales disposées en couronnes spiralées ».  Chaque « florette » ressemble au chou dans son ensemble, ce qui fait que si l’on zoome sur l’image du chou, on voit toujours la même image, car chaque partie du chou ressemble au chou lui-même.

 Et ce phénomène concerne tous les règnes, animal, végétal ou minéral. Le corps humain, les montagnes, les nuages, les flocons de neige, les toiles d’araignées montrent des formes géométriques fractales, un désordre organisé.

Peut-être est-ce la clé de l’impression d’harmonie et d’équilibre qui se dégage d’un beau paysage ?

J’ai trouvé amusant de couper mon chou romanesco en deux : sa structure ne ressemble t-elle pas à un arbre, avec ses embranchements de plus en plus petits ? Un chou en forme de sapin de Noël !

Coupe de chou romanesco

Coupe de chou romanesco

Partager cet article
Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 22:19

Quand un papillon fait le mort pour sauver sa vie parce qu'il se sent menacé, cela a de quoi nous laisser perplexe. Ruse et stratégie? Certains papillons ont aussi l'art du camouflage. Pour les animaux et insectes sans moyens de défense, ne pas bouger et passer inaperçu est le seul moyen d'échapper à des prédateurs. Y a t-il une intelligence capable d'élaborer une telle stratégie dans un petit cerveau de papillon? Cette Ecaille a bien caché son jeu et nous l'avons vraiment crue morte jusqu'à ce qu'elle perde l'équilibre et se raccroche à la feuille de papier pour ne pas tomber. 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 19:16
Floraison du magnolia
Floraison du magnolia

Pour les confinés qui ne peuvent profiter des floraisons printanières, j'offre en images les fleurs des magnolias du jardin. Des fleurs généreuses, spectaculaires qui évoquent la Chine et le Japon dont beaucoup d'espèces sont originaires. On retrouve fréquemment le dessin de la fleur du magnolia dans les estampes et peintures sur soie. Une fleur graphique, facile à dessiner, dont les pétales se retournent et s'ouvrent généreusement aux butineurs déjà très actifs en ce début de printemps précoce. A vos pinceaux! 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 14:27
Confinement solidaire.
Confinement solidaire.

Au jardin des Clarisselles le confinement est respecté par tout le monde ! La jardinière est à la maison et les animaux sont solidaires. Deux petites grenouilles arboricoles ont élu domicile dans les plantes vertes pour notre plus grand bonheur.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2020 3 01 /01 /janvier /2020 10:19

Je souhaite que l'année 2020 soit une année d'action pour ralentir le réchauffement climatique et la pollution de notre planète. La prise de conscience est enfin là mais les dégâts sont profonds, graves et probablement dans certains lieux irréversibles. Chaque jardinier a un rôle primordial pour fournir aux plantes, animaux et insectes des zones de sécurité pour leur reproduction. Des milliards de gouttes font des océans, des milliards de jardins font des réserves naturelles grands comme des pays.

Ci-dessous: Laque de Chine sur bois de l'artiste Ivan SERAPHIN ( 1927-2016)- Très engagé sur le plan de l'Environnement, cet artiste symbolise ici la Terre qui saigne entre les mains de son Créateur. Cette œuvre prémonitoire date de 1998. 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Pollen d'une fleur d'Hibiscus trionum.
    La photographie est un moyen pratique de capturer dans le jardin ce que nos yeux ne peuvent voir. Au cœur de cette fleur d’ Hibiscus trionum on peut distinguer des masses de grains de pollen jaunes. Ceux-ci viennent d’être libérés par les anthères, de...
  • Canicule: gros plan sur le Perovskia et le Sedum
    Bourdon sur fleur de Sedum spectabile Sedum au jardin des Clarisselles Le climat change et devient beaucoup plus instable. Fortes gelées quand les arbres se croient au printemps et se couvrent de fleurs, canicule en automne , comme c’est le cas en ce...
  • RENDEZ VOUS DANS MON JARDIN
  • PAPILLONS MIGRATEURS.
    Belle Dame sur knautie (migrateur) Vulcain (migrateur) D’où viennent-ils, que font-ils, où vont-ils ? Certains partent du sud en direction du nord, d’autres restent et se reproduisent. Comme les oiseaux, les papillons migrateurs parcourent des centaines...
  • Une pensée pour la pensée...
  • Fractales au jardin
    Euphorbe mellifère Dans la Nature et dans le jardin, tout autour de nous, courbes, hélices, nervures, ramifications, inflorescences en épis, grappes, ombelles, panicules, capitules, tiges souples ; arbres, fruits, formes diverses et variées, souvent irrégulières,...
  • La stratégie du papillon.
    S'il se sent en danger, un papillon est capable de faire le mort pour qu'on le laisse tranquille. If it is in danger, a butterfly can pretend it is dead to s... Quand un papillon fait le mort pour sauver sa vie parce qu'il se sent menacé, cela a de quoi...
  • Floraison du magnolia
    Pour les confinés qui ne peuvent profiter des floraisons printanières, j'offre en images les fleurs des magnolias du jardin. Des fleurs généreuses, spectaculaires qui évoquent la Chine et le Japon dont beaucoup d'espèces sont originaires. On retrouve...
  • Confinement solidaire.
    Au jardin des Clarisselles le confinement est respecté par tout le monde ! La jardinière est à la maison et les animaux sont solidaires. Deux petites grenouilles arboricoles ont élu domicile dans les plantes vertes pour notre plus grand bonheur.
  • Bonne année 2020
    Je souhaite que l'année 2020 soit une année d'action pour ralentir le réchauffement climatique et la pollution de notre planète. La prise de conscience est enfin là mais les dégâts sont profonds, graves et probablement dans certains lieux irréversibles....

Catégories