Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 16:37


Photos ci-contre et ci-dessous: Argus bleu posé sur une fleur de Lotier corniculé dans la prairie naturelle du jardin.

























En cette journée mondiale de l’environnement, j’ai choisi de parler du jardin et de son environnement simplement en temps qu’observatrice.

Quelque soit le type de jardin, jardin de campagne, jardin de ville, jardin potager ou jardin d’agrément, le jardin est une bulle, un lieu de quiétude et un refuge dans un environnement industriel, urbain ou d’agriculture intensive. Plus notre environnement est hostile et plus notre besoin de jardin s’exprime, d’où l’engouement actuel pour le jardinage. Si l’on additionne la totalité des surfaces des jardins, petits et grands, on se rendra compte que le résultat n’est pas dérisoire (j’ai entendu ce chiffre un jour à la radio mais ne l’ai pas noté. J’ai juste le souvenir d’avoir été agréablement surprise). On ne peut donc que souhaiter que le jardinage devienne de plus en plus à la mode et que les jardins fleurissent, à condition qu’ils soient cultivés dans le respect de l’environnement. Et c’est là qu’est le problème.

L’espace qui entoure le jardin, c’est là que je veux en venir, est déterminant pour le jardin en question. Je visitais hier le petit jardin d’une connaissance, situé dans un lotissement très abrité, entouré d’autres maisons et d’autres jardinets. J’ai noté que les préoccupations de la jardinière y étaient bien loin des miennes et que tous les jardins ne se ressemblent pas. Pas de graminées, pas de merles dans les cerisiers, pas de limaces, pas de taupes, pas d’abeilles, de bourdons, de cétoines ni de papillons !

J’ai découvert un jardin « stérile ». Les légumes et les fleurs y sont magnifiques car ils y sont sous perfusion. Est-ce là ce qu’il y a de mieux et, de toute façon, cette jardinière a t-elle le choix ?

L’équation de mon jardin, beaucoup plus grand et entouré de champs de céréales traitées

( dépourvues d’OGM, j’espère !) est sensiblement différente tout en ayant des points communs. Je dois gérer le problème du déséquilibre entre un environnement traité et stérile en insectes et un jardin qui se veut naturel. Ce n’est pas une mince affaire. Après 12 ans d’entêtement, un semblant d’équilibre semble être réalisé à l’intérieur du jardin, grâce essentiellement au fait qu’il est assez grand et à la présence d’une prairie naturelle et de haies champêtres tout autour, qui servent de « tampon » entre le jardin et les champs alentours. Je ne veux pas être pessimiste mais je crois sincèrement que si le jardin avait été plus petit, cela aurait été impossible.

En passant sous mon tilleul ce matin, le bourdonnement incessant des abeilles m’a rassurée. La présence d’un petit lièvre dans la rangée de fèves m’a faite sourire et le bébé crapaud qui s’est sauvé de dessous la fraise que je ramassais m’a réconfortée. C’est certainement une goutte d’eau. Créer un jardin ne suffira pas à sauver la planète mais, comme on dit, « les petits cours d’eau font les grandes rivières ». J’entends de plus en plus parler de la nécessité de créer des espaces verts et de protéger l’environnement, cette journée en est un symbole. C’est encourageant.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annick 07/06/2008 09:43

C'est bien vrai que nous avons de la chance d'être en campagne avec de l'espace, cultivé bien sûr mais en espérant comme toi que le moins de produits dangereux soient utilisés.( je n'ose dire pas du tout, ce serait une utopie!)Par contre depuis notre installation, des haies ont été arrachées et nous avons vu disparaître du petit gibier qui venait jusqu'à notre porte. Les oiseaux ne trouvent plus de baies à la mauvaise saison et nous le constatons chaque année, les baies et fruits dans le jardin restent moins longtemps qu'avant sur les arbustes, arbres et rosiers. Sans compter l'action néfaste de cette élimination,sur toute une faune, le ruissellement des eaux et la protection des vents. Vraiment, quand vont-ils comprendre????? Heureusement que certains tiennent bon!!!
PS: j'ai vu un agriculteur traiter ses arbres fruitiers habillé comme un martien sur son tracteur: long imperméable, capuche enveloppante, visage caché sous masque et lunettes. Brr..! Cela fait froid dans le dos!!!
Bonne journée!
Annick. H

DanielleDMD 06/06/2008 00:57

Journée Mondiale de l'Environnement, heureusement que tu es là pour en parler.
On a la chance en campagne d'avoir toutes sortes d'insectes, oiseaux, couleuvres ! (quand il fait chaud !!! je ne les aime pas du tout) même des écureuils.

Lovida 05/06/2008 22:36

A la campagne, nous pouvons avoir de la prairie dans de grands jardins faciles à entretenir car naturel, du moins en partie.
Sachons en profiter.

sophie 05/06/2008 21:39

Tu as raison et tu as de la chance! Je crains que mon jardin ne ressemble à celui qe tu as visité! Ici, en banlieue de ville moyenne, pas de taupes, pas de crapauds, pas de paysage, si peu de fleurs sauvages... mais tellement de limaces!

Kristin 05/06/2008 20:11

J'espère que de plus en plus de jardiniers vont avoir cette idée. Mes c'est encore long et difficile de changer les mentalités formés depuis 50 ans au "tout chimique" et par la pub!

Présentation

  • : Le blog de claude Lasnier
  • Le blog de claude Lasnier
  • : Jardiner bio: comment et pourquoi. Tous les plaisirs qui en découlent:culture,observation de la nature,exercice,détente, santé, cuisine
  • Contact

  • claude lasnier
  • Très active, touche à tout. Ex- cavalière (randonnée),aimant la nature. S'est découvert une autre passion: le jardinage. Passionnée aussi par son métier.

Un jardin du Sud-Ouest de la France.

Un jardin botanique respectueux de l'environnement. Refuge pour les animaux, insectes et papillons. Ce blog est garanti sans publicité. Textes et images ne sont pas libres de droits.

Recherche

BIENVENUE

Pour lire les articles classés par thèmes, cliquez dans les intitulés de la rubrique "catégories"

Bonjour

Qui suis-je? Claude, professeur de l'E.N., jardinière le week-end. Je me suis lancée il y a 20 ans dans la création d'un jardin naturel à partir d'un grand champ labouré d'un hectare où il n'y avait pas grand chose mais l'essentiel: une vieille grange, 2 arbres centenaires, un ruisseau et une mare. Il y a 7 ans, j'ai fait construire ma maison dans mon petit paradis et je partage la vie des animaux qui y ont trouvé refuge.

Articles Récents

  • Caloptéryx éclatant ou "Demoiselle".
    Elle s’est posée comme un hélicoptère juste devant moi sur une feuille de Spirée, lentement, sûrement, élégamment. Elle n’est pas farouche et me fixe de ses gros yeux globuleux et vitreux comme des cabines de pilotage. Un inventeur y a puisé son inspiration,...
  • Rendez vous au jardin des Clarisselles
    Un article de la D é p ê che du Midi relate ces deux jours d ’ ouverture exceptionnelle du jardin. Une première exp é rience incroyable pour moi. Je ne m ’ attendais pas à tant de visites ( environ 200 sur les 2 journ é es). Apr è s m û re reflexion,...
  • Rendez-Vous aux jardins 2017
    Pour la première fois le" jardin des Clarisselles" ( jardin ludique) sera ouvert au public lors des « Rendez Vous au jardin » le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin 2017. Accueil à 10h et 11h le matin puis à 14h, 15h et 16h pour des visites guidées. Entrée...
  • JARDIN DES CLARISSELLES.
    Mon jardin a un nom, tout simplement le nom du lieu-dit, jardin de Clarisselles. Autrefois il est probable qu'un couvent de Clarisses était là, et sans doute aussi un jardin. Maintenant le jardin a un film. Un beau cadeau fait par la SNHF et Philippe...
  • Perruques poudrées.
    Avec le givre de ces derniers jours, le Cotinus coggygria Royal purple ‘grace’ ressemble à la perruque de Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun. A cette époque, le XVIIIème siècle, il était d’usage de poudrer les perruques avec de la poudre de...
  • Ligustrum le 1er janvier 2017.
  • Le jardin de Claude Lasnier récompensé par la Société d'Horticulture de France.
    Après des années d’investissement dans les techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, je viens d’être récompensée par la Société d’Horticulture de France qui m’a décerné le prix de son concours « Jardiner Autrement ». Je suis donc très...
  • CHOU FARCI;
    Choisir un très gros chou de Milan ou deux choux moyens . Enlever les premières feuilles dures et abîmées pour ne garder que le cœur bien ferme. Bien le nettoyer (un vrai chou bio contiendra inévitablement quelques insectes, limaces, et petits escargots)....
  • Cage à choux.
    Si vous suivez mes aventures de jardinière à travers ce blog, vous savez alors que la culture des choux a jusque là été un échec. Il y a beaucoup de papillons dans le jardin ; parmi eux, les piérides du chou, ces jolis papillons blancs avec des points...
  • Les gloutons du jardin.
    Il n’y a pas que les maladies qui peuvent poser problème dans un jardin. Toute la faune qui l’habite et le fait vivre doit bien se nourrir et c’est d’ailleurs parce que le jardin est riche de nourriture que cette faune se trouve là. Si le jardin était...

Catégories